Algérie – Chine : vers une révision des programmes d’échanges universitaires

Algérie – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesrs), a rencontré, mardi dernier, l’ambassadeur de Chine à Alger pour converser des thématiques liées aux échanges universitaires. Dzair Daily relate pour vous plus de détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du 4 juillet 2022. 

En effet, Abdelbaqi Benziane a reçu l’ambassadeur de Chine en Algérie, Li Lian, pour discuter des échanges universitaires entre les deux pays. La rencontre a eu lieu mardi 2 août dernier au siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il s’agit de ce qu’a rapporté un communiqué du Mesrs, repris par le quotidien arabophone Echaab

Dans le détail, les deux responsables ont abordé plusieurs points sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique. Selon la même déclaration, ils se sont convenus de revoir les programmes d’échanges universitaires entre Alger et Pékin. Ils se sont également déclarés prêts à réviser la mobilité des chercheurs. Ainsi que les projets de recherches et d’innovations entre les deux pays.   

Dans ce contexte, le ministre de tutelle a expliqué que cette coopération sera basée sur une nouvelle vision. Cette dernière portera, selon lui, sur des projets conjoints de formation, de recherche et d’innovation liés aux priorités du gouvernement. Il s’agit notamment du secteur des énergies, la sécurité sanitaire, l’intelligence artificielle et les mathématiques. C’est ce qu’a indiqué le membre du gouvernement algérien. 

Université : élargissement de l’enseignement de la langue chinoise en Algérie !

Par la même occasion, Benziane a souligné l’importance d’échanger des expériences et des pratiques positives. Notamment en ce qui concerne l’emploi des nouveaux diplômés universitaires, le mode de gestion et la modernisation des universités. Pour sa part, l’ambassadeur de Chine a fait savoir la volonté de son pays. Celle d’élargir l’enseignement de la langue chinoise dans les universités algériennes

Selon le même communiqué, les deux parties ont affirmé que la commission mixte algéro-chinoise mettra en place de nouveaux mécanismes de coopération. Ces derniers répondent aux évolutions connues par les deux pays. Ils élaborent aussi le cadre juridique qui encadrera la coopération universitaire entre les deux pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes