Algérie – Cameroun : Infantino, président de la FIFA, sort de son silence

Foot – Le président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Gianni Infantino en l’occurrence, a fait part de son avis général sur le match barrage retour ayant opposé l’Algérie au Cameroun et tout ce qui en a découlé comme réactions. Les lignes de notre édition du vendredi 1er avril 2022 qui suivent vous dévoilent l’ensemble de ses déclarations. 

Le football algérien traverse actuellement une passe des plus délicates après les évènements qui se sont produits ce 29 mars dans l’enceinte blidéenne. La bande de Belmadi a été victime de plus d’une erreur d’arbitrage. Chose qui a donné lieu à une succession de réactions aussi surprenantes les unes que les autres. Et hier, ce fut au tour du président de la FIFA de livrer le fond de sa pensée sur le duel entre l’Algérie et le Cameroun. 

C’est l’affiche africaine la plus décriée des barrages qualificatifs à la Coupe du monde 2022. Les Champions d’Afrique 2019 se sont vus claquer la porte du Mondial au nez, après une défaite 2 – 1 sur l’ensemble des deux matchs. Pourtant les coéquipiers de Mahrez avaient parfaitement bien maîtrisé leur deuxième manche de la double confrontation contre les Lions Indomptables, même suite à cette 22e minute, qui aura fini par tout faire basculer. 

Bousculé par Léandre Tawamba, Raïs M’Bolhi avait en effet complètement raté sa sortie sur un corner camerounais. Choupo-Moting en avait ainsi profité pour égaliser à un partout et inverser la physionomie de la rencontre. Une égalisation entachée d’une faute qui n’avait toutefois pas reçu la moindre sanction. 

On retiendra notamment le but refusé de Slimani, les violents tacles sur les Fennecs non sifflés ou encore les penaltys non accordés. Autant de polémiques qui font donc ressortir, depuis trois jours, inévitablement le débat sur l’arbitrage et les injustices qui découlent des 124 minutes récemment disputées au stade Mustapha-Tchaker de Blida. 

Barrages de la CM 2022 de la zone Afrique/Algérie – Cameroun : la réaction d’Infantino face aux polémiques autour des décisions arbitrales litigieuses ! 

Le match retour Algérie – Cameroun n’a clairement pas bénéficié d’un arbitrage irréprochable. Nombreux spécialistes et observateurs s’accordent à dire que les décisions de l’arbitre gambien Bakary Gassama, ont été hasardeuses.

La FAF accuse, quant à elle, l’homme au sifflet, d’avoir avantagé le Cameroun dans cette confrontation qualificative pour le Mondial de la FIFA, Qatar 2022. C’est dans une lettre envoyée à la fédération sportive internationale du football que les responsables de l’instance dirigeante du football algérien ont dénoncé en bloc le comportement, à priori supposément injuste, de Bakary Gassama.

Mais visiblement, la FIFA ne semble pas voir les choses du même œil. Les mots de son patron sont alors clairs : pas question de remettre en question les décisions arbitrales du match ayant mis aux prises l’EN et la troupe de Rigobert Song

« L’Algérie a joué un très bon match. Malheureusement, c’est le football. Le football est dur ». Il s’agit là de ce qu’a déclaré, ce jeudi 31 mars, Gianni Infantino, président de la FIFA, d’un ton qui paraissait plutôt péremptoire. Ne dit-on pas que ce sport est aussi beau que cruel ?

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

  1. The FIFA President wipes the land with the Algerian people in a statement after the Algerian demanded to replay a football match. This is considered an insult to an entire people because the one who watched the meeting says that there is injustice from the referee to him who does not know shame on you. You are not the president of FIFA because if you were president, you would not insult an entire people with this The words, so the president says something that convinces the other and does not say I don’t know

Comments are closed.