La presse au Cameroun commente le recours de l’Algérie en vue de rejouer le match

Foot – La presse camerounaise a commenté le recours articulé par la FAF auprès de la FIFA en vue de rejouer le match Algérie – Cameroun qui s’est déroulé au stade Mustapha Tchaker à Blida. Voici donc les détails à ce sujet dans ce numéro du 1 avril 2022.

La Fédération algérienne de football (FAF) a introduit officiellement auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA), un recours à l’encontre de l’arbitrage du match barrage Algérie – Cameroun, perdu mardi 29 mars par la sélection algérienne à domicile. Suite à cela, la presse camerounaise s’est empressée de diffuser l’information du recours pour rejouer le match Algérie – Cameroun.

Qualifiant l’arbitrage de Bakary Gassama, de « scandaleux », la FAF l’accuse d’avoir avantagé le Cameroun dans cette confrontation qualificative pour la Coupe du monde qui aura lieu cette année au Qatar. Il faut dire, que l’arbitre gambien a fermé les yeux sur plusieurs fautes camerounaises à l’encontre de l’Algérie qui ont basculé le cours du match.

La presse camerounaise a sauté sur l’occasion pour commenter ce recours. Le média Camfoot a déclaré dans son édition « Pourquoi le recours de l’Algérie à peu de chances d’aboutir ? ». On peut lire aussi dans un autre numéro « L’Algérie espère toujours aller au Qatar en novembre ». Toutefois, il est tout à fait prévisible que de tels titres s’articulent par les médias du Cameroun. D’autant plus que la situation est en leur faveur.

Algérie Cameroun à rejouer ? La décision de la FIFA serait déjà prise

Pour rappel, les Fennecs d’Algérie ont laissé échapper la qualification à la toute dernière minute des prolongations. Des supporters algériens, réagissant sur les réseaux sociaux, accusent l’arbitre d’avoir privé l’Algérie d’un but valide. Tout en validant la première réalisation camerounaise alors qu’il y avait faute sur le défenseur Aïssa Mandi.

Maintenant, sur la question, est-ce que le match pourrait être rejoué ? La réponse de la FIFA pour ce genre de dossier est déjà connue. Comme le prouvent des antécédents avec des erreurs plus flagrantes. À l’image de la main de Thierry Henry qui a donné la qualification à la France en 2013 contre l’Irlande. Il y a donc de fortes chances que le recours n’aboutisse pas à une reprogrammation de la rencontre.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes