Algérie/BEM 2020 : Relance du débat sur le calendrier d’examen ?

Algérie – Le calendrier de l’examen du BEM 2020 à nouveau mis en cause en Algérie. Tel revirement intervient après la montée des préoccupations. Celles-ci proviennent des parents d’élèves; et des syndicats de l’Éducation. On évoque même encore son annulation.

Le ministère de l’Éducation examine en effet toutes les possibilités; se rapportant au calendrier de l’examen du BEM 2020 en Algérie. Cela se fait en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Les options examinées comprennent même l’éventualité d’annuler le BEM. C’est ce que rapporte aujourd’hui le quotidien algérien El Khabar.

Aujourd’hui, samedi, le ministère a donc reçu des représentants. Ceux de l’Association des parents d’élèves en l’occurrence. Ils ont fait part de leurs inquiétudes. La raison en est leurs enfants qui s’apprêtent à passer l’examen du BEM. Ce passage surviendra après environ 4 mois d’arrêt de cours.

Pour mémoire, le ministère de l’Éducation a fixé le calendrier des examens finaux pour l’année scolaire 2019-2020. Ainsi, l’examen du brevet de l’enseignement moyen (BEM); devrait avoir lieu du lundi 7 au mercredi 9 septembre 2020.

BEM 2020 en Algérie : Le ministre verra chaque syndicat en « tête à tête »

Le département ministériel a par ailleurs invité ses partenaires sociaux. Le motif étant alors la reprise des consultations. Le ministre de l’Éducation, Mohamed Ouadjaout; rencontrera chaque président de syndicat. Ceci séparément et pendant une demi-heure.

Ce sera précisément pour discuter des différents aspects; du calendrier des examens du BEM. Ajoutés à cela, il y a le Bac et la prochaine rentrée scolaire évidemment. Ce sont des dates également critiquées.

Le chargé de communication au Cnapeste s’est aussi prononcé. Messaoud Boudiba a été contacté par Echorouk. Il a donc renouvelé sa demande au gouvernement. Cette demande évoque en principe la réouverture du débat sur le BEM.

Le Satef a en revanche réfuté les déclarations du ministre. Ces dernières concernent la demande des syndicats. A savoir annuler le BEM. Et il a par conséquent souligné que le ministère : « tente » de leur attribuer; « des déclarations sans fondement ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes