Devise Algérie

Algérie : Baisse du dinar face à l’euro et le dollar pour attirer les touristes ?

1
algérie dinar euro touristes
S'abonner :

Algérie – L’économiste et ancien député à l’APN, Mohamed Gahche, estime qu’il faut retirer un zéro à la monnaie nationale. Cette opération de baisse de la valeur du dinar, devant l’euro et le dollar, en lui retirant un zéro sera, selon lui, porteuse de plusieurs bénéfices, parmi lesquels le fait de booster l’avènement des touristes en Algérie.

L’ancien parlementaire estime qu’une baisse du prix de la monnaie signifie une baisse des prix des biens et services et peut être une politique sage. Elle peut l’être car elle conduit à une augmentation des exportations vers certains pays industriels ou touristiques. Ceci parce que la baisse du dinar, face à l’euro et le dollar, encouragera le flux de touristes en Algérie.

Le spécialiste, avec qui s’est entretenu Echorouk, appelle donc à la suppression d’un zéro de la monnaie nationale. Avec ce retrait le nouveau dinar devient égal à dix anciens dinars. Cette mesure renforcera la confiance de la population en sa monnaie. Un dollar américain ou un euro serait équivalent à moins de 20 nouveaux dinars.

Le touriste pourra obtenir plus de produits et services pour la même quantité de monnaie étrangère en sa possession. Le tourisme se propulsera vers l’avant. Telle chose augmentera la demande sur la monnaie locale; si l’on croit les propos parus hier samedi. Par conséquent, le taux de change de celle-ci augmentera. Les revenus de l’État en devises fortes (le dollar et l’euro) augmenteront également.

La baisse du dinar pourrait profiter à l’Algérie : Le cas chinois le démontre très bien, assure Gahche 

D’après l’ancien député  de la communauté nationale à l’Étranger, chaque baisse de la valeur de la monnaie locale n’est pas toujours synonyme d’un indicateur négatif. La Chine, par exemple, maintient sa monnaie basse pour des raisons de concurrence à l’exportation. Le faible prix de la monnaie locale entraîne une diminution de la valeur des marchandises d’exportation dans d’autres devises. Cela rend alors la production chinoise beaucoup plus compétitive.

Quant à l’élimination du marché parallèle des devises, l’interlocuteur du média arabophone a affirmé que cela se produira. Il poursuit en indiquent que nous atteindrons un seul marché de change lorsque le taux de change (flottant) sera objet de libéralisation; et fonctionnera par le biais des forces de l’offre et de la demande sans l’intervention du gouvernement et de la Banque centrale.

Le tout pour éliminer la différence entre la tarification officielle et celle parallèle. Il y aura auto-régulation du marché. Pareille évolution encouragera des millions d’Algériens résidant à l’étranger à transférer leur argent via des banques locales. Ces sommes, explique-t-il, représentent des milliards de dollars. Leur transfert dans le pays demeure jusqu’à présent un rêve lointain.

Article recommandé :  Algérie : la DGI prolonge le délai de déclaration fiscale (régime du forfait)

Visa pour Algériens : TLS Contact s’adapte aux wilayas qui sont confinées

Article précédent

Coronavirus en Algérie : Zinedine Zidane effectue un don à Sétif

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Effectivement , le citoyen lambda que je suis n’a pas cessé de proposer cette alternative à une monnaie qui « vieillit et fletrit ». Avec l’acquisition du nouveau papier et nouveau matériel par la banque d’Algérie , il est temps de passer à un nouveau Dinars . 1NDA =10 DA. D’autant plus qu’avec 1DA on ne peut rien acheter alors qu’un nouveau Dinars nous permet d’avoir une baguette de pain . Cette opération permettra aux banques de ramasser tout l’argent qui circule à l’extérieur du circuit bancaire, de même que cela permettra l’ouverture des comptes afin d’éviter un surplus de circulation de… Lire la suite »

Last edited 23 jours il y a by Mellah hocine