21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDevise AlgérieAlgérie : Le tourisme peut éradiquer le marché noir de la devise

Algérie : Le tourisme peut éradiquer le marché noir de la devise

Publié le

- Publicité -

Algérie – La relance du secteur touristique créerait de la richesse. Elle stimulerait aussi de nombreux autres sphères, telles que l’agriculture, l’industrie et les services. Le marché noir de la devise perdra ainsi du terrain au profit des bureaux de change. C’est là la lecture que propose le titre algérien Ech-chaab dans son édition du 16 mai.

En raison du Coronavirus, la demande sur les devises fortes est au point mort sur le marché parallèle de change. L’activité de celui-ci se limite à l’acquisition de devises par des cambistes à bas prix. Le but consiste à les stocker pour les revendre après la crise sanitaire. Il est à noter ici que 1 dollar a baissé sur le marché du Square à 169 dinars à l’achat. Quant à la vente, il a atteint 173 dinars. 1 euro, lui, s’achète à 184 dinars et se vend à 191.

Le marché parallèle des devises absorbe de l’argent et demeure un point noir de l’économie nationale. Il ne peut être définitivement éliminé qu’en revalorisant l’activité touristique. Cela est capable de neutraliser la sphère informelle et activera les bureaux de change. L’élément déclencheur sera la nécessité de répondre à la demande des touristes.

- Publicité -

La première étape est de fournir des structures hôtelières, renforcer la main-d’œuvre et nouer des partenariats avec des étrangers. Le tout en promouvant, de diverses manières, la destination touristique algérienne. Le recul du marché noir et l’émergence des bureaux de change seront bénéfiques. Des milliards de dollars entreront dans les circuits bancaires et la fuite des fonds à l’étranger battra en retraite.

Potentiel touristique Algérien : 5 milliards de dollars dès le début de la relance

La nature et la culture en Algérie sont conjuguées au pluriel. Au menu des paysages, esthétique et variété. D’ailleurs l’UNESCO place plusieurs sites dans notres pays comme patrimoine mondial de l’Humanité. Revenons à l’aspect économique de notre sujet : compte tenu des capacités touristiques endormies et inexploitées en Algérie, l’enjeu est donc énorme. Le secteur du tourisme peut dès le départ nous fournir au moins 5 milliards de dollars.

De nombreuses structures touristiques ont été construites au cours des dernières années. Dans ce sillage, il est possible de faire usage des expériences d’autrui et de nouer de véritables partenariats avec des étrangers. L’attraction d’investissements réels dans ce domaine activera le secteur pour une exploitation optimale.

- Publicité -

Grâce à la diversité de nos paysages naturels et à nos trésors historiques et culturels, nous pourrons aller loin en matière de tourisme. Nos plages et nos montagnes sont un formidable atout. La beauté de l’immense Sahara algérien joue également en notre faveur. Rappelons notamment que nos hammams sont très prisés de l’autre côté de la méditerranée. Cette liste, faudrait-il le signaler, n’est pas exhaustive. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -