AccueilFoot« L’Algérie apte à organiser une Coupe du monde » : le...

« L’Algérie apte à organiser une Coupe du monde » : le secrétaire général de la CAF s’enthousiasme

Foot – Un responsable à la CAF estime que l’Algérie a tout pour elle pour accueillir une Coupe du monde. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette nouvelle édition du dimanche 06 novembre 2022.

Comme vous le savez, l’Algérie sera une des plus grandes équipes absentes de la Coupe du monde 2022, prévue pour cette année au Qatar. D’ailleurs, le Secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF) qui n’est autre que Veron Mosengo-Omba est actuellement en visite de travail en Algérie.

Il s’est même enthousiasmé à dire que notre pays pourra accueillir une Coupe du monde dans les années à venir. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En outre, le responsable susmentionné a exprimé son entière satisfaction quant aux installations sportives qui accueilleront au mois de janvier prochain les matchs de la CHAN. 

Veron Mosengo-Omba séduit par les nouveaux stades algériens 

En effet, c’est plus ou moins ce qu’a déclaré le Secrétaire général lors d’une récente entrevue accordée à la chaîne de télévision Ennahar. Cela, après la visite d’inspection du S.G de la CAF qui l’a conduit, ce samedi 05 novembre 2022, au nouveau stade d’Oran. À ce propos, Veron Mosengo-Omba a proféré : 

« Je tiens à remercier l’État algérien et le président de la République, Abdelmadjid Tebboune ». Et ce, « pour la mise à disposition d’installations sportives de premier niveau ». Ce n’est pas tout ! Le même intervenant a, pareillement, ajouté : « De telles installations profiteront non seulement aux Algériens, mais au peuple africain en général ».

Le Secrétaire général de la CAF a poursuivi dans ce même sillage : « Les installations que j’ai visitées sont considérées comme de classe Coupe du monde, y compris en ce qui concerne la qualité de la pelouse ». C’est pourquoi, Veron Mosengo-Omba se dit « très satisfait de ce dont (il a) été témoin ». C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes