Algérie : 95 % des hospitalisations à cause de la Covid-19 concernait des non-vaccinés

Santé – On note une faible croissance de vaccination et la majorité des admissions à l’hôpital (hospitalisations) à cause de la Covid-19 en Algérie sont des non-vaccinés, soit 95%. Il s’agit d’un appel d’urgence du Pr.Ryad Mahyaoui. Nous vous rapporterons davantage d’informations à ce sujet en ce mercredi 29 décembre 2021.

Lors son passage hier à Ennahar TV, le Pr. Ryad Mahyaoui a annoncé le nombre exact des hospitalisations des suites de la Covid-19 en Algérie. En effet, l’Algérie compte près de 4.000 personnes dans cet étata. Ainsi, parmi ces patients admis dans les hôpitaux, on signale 95 % qui ne sont malencontreusement pas vaccinés.

Le membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie, Mahyaoui redoute la situation qui pourrait mener à une flambée des hospitalisations. Une sensation de déjà vu, traversée par l’Algérie pendant la troisième vague. Annonçant par la même occasion le cumul enregistré des patients hospitalisés atteints du coronavirus de 2.800, dont 28 sous respiration artificielle. Et 238 en réanimation. Des chiffres qui font froid dans le dos ! 

Ajoutons à cela que l’Algérie, qui compterait donc une majorité écrasante des hospitalisations pour cause de Covid-19 liés à des personnes non-vaccinées, a enregistré un nouveau variant du virus. Celle-ci est baptisé Omicron. Une nouvelle souche sud-africaine. On l’a écemment détectée.

Elle a réussi à pénétrer le territoire national. Ce virus ne représente pas une menace pour le système respiratoire humain, selon le Riyad Mahyaoui. Néanmoins, toujours selon lui, ce mutant se propage rapidement. Ce qui donne un coup de pression à tout le monde.

Hopspitalisations pour Covid en Algérie et vaccin : Mahyaoui appelle à la prise de conscience 

En évoquant les hospitalisations résultants de la Covid-19 en Algérie, le membre du Comité scientifique développe son discours. Il indique alors que l’Algérie a enregistré plusieurs cas du nouveau variant Omicron. Et par chance, ce nouveau débarqué n’a engendré aucun décès parmi les personnes touchées.

En raison de la propagation rapide de ce virus, le Comité a eu l’agréable surprise de constater une forte demande de vaccination contre le coronavirus. Chose que les spécialistes comme Pr. Mahyaoui recommandent fortement.

Selon le professeur Mahyaoui, qui s’est penché sur le sujet des hospitalisations à cause de la Covid-19 en Algérie, nous allons s’habituer et cohabiter avec ce virus. Nous y sommes inévitablement confrontés, regrette-t-il. Et qui par l’occasion évolue et se transmet rapidement.

Cette situation inhabituelle nous oblige en toute conscience à nous protéger en nous faisant vacciner. « Nous devons nous protéger du virus et protéger les autres en respectant  les mesures préventives ». C’est ce qu’il a énoncé via la même tribune.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes