L’aéroport d’Alger vaccine son personnel contre le coronavirus

Voyage – La société des services et des infrastructures aéroportuaires (SGSIA) a annoncé, ce lundi, la poursuite de la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus pour l’ensemble du personnel de l’aéroport d’Alger-Houari Boumédiène. Nous vous en disons, ce 24 juillet 2021, un peu plus sur ce sujet. 

Après une stabilité sanitaire, qui n’aura duré que quelques mois, l’Algérie est confrontée à un rebond épidémiologique. Pour y faire face, elle mise tout sur la vaccination de ses citoyens. Notamment les professionnels des secteurs essentiels à l’instar de ceux de l’aéroport d’Alger entre autres en vue d’endiguer la prolifération du coronavirus. 

Dans le cadre d’une étape importante visant à élargir, de manière exponentielle, la campagne vaccinale, le pays étend, actuellement, sa vaccination aux professions à risques spécifiques. Après les personnels de santé et les membres du gouvernement, place maintenant aux métiers aéroportuaires !

Une stratégie qui tend à se rapprocher de l’immunité collective face à la Covid-19, le plus promptement possible. Et ce sont les professionnels de l’aéroport algérois qui ouvrent le bal. Eux aussi sont en première ligne face à la pandémie. Depuis la reprise du trafic aérien, ils se heurtent à de nombreuses difficultés. Comme l’exposition au risque de contamination ou encore l’épuisement physique entre autres.

Sans parler du personnel navigant qui se retrouve, souvent, enfermé avec un grand nombre de passagers dans un même avion pendant des heures. Toutes ces conditions peuvent donc intriquer le maintien des mesures sanitaires ainsi que la santé et la sécurité des salariés. « La campagne de vaccination contre la COVID19 se poursuit à l’aéroport d’Alger pour le personnel ». C’est ce dont a fait état la SGSIA sur sa page Facebook.

 

Coronavirus en Algérie : la campagne de vaccination s’accélère 

L’Algérie a administré plus de 2,5 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 aux personnes âgées et d’autres catégories vulnérables. Mais le rythme semble encore lent pour atteindre l’objectif ambitieux du gouvernement. Celui d’immuniser 70 % de sa population avant l’année prochaine. Des chiffres officiels indiquent en effet que seulement deux millions d’Algériens ont été vaccinés, jusqu’à présent. 

Pour tenter d’échapper au virus et ses mutations, les pouvoirs publics accélèrent les opérations d’acquisitions de nouvelles quantités des vaccins. Soit les chinois, anglo-suédois et russe. Ils s’apprêtent même à acquérir trois millions d’injections, avant la fin du mois courant. C’est du moins ce qu’a indiqué le porte-parole du Comité scientifique, samedi dernier.

Il s’est exprimé en marge d’une journée de sensibilisation à la vaccination ayant regroupé les étudiants en médecine. Il sied, par ailleurs, de rappeler qu’une campagne vaccinale a été organisée, ce vendredi, à la Maison de la presse Tahar-Djaout à Alger par le ministère de la Communication et celui de la Santé. Elle prendra fin, aujourd’hui samedi. 

Elle est destinée exclusivement aux journalistes et aux professionnels de la corporation. Ceux exerçant au sein des secteurs publics et privés. Cette montée en puissance de la vaccination, dont fait preuve le pays, fait suite à l’augmentation de nouvelles infections, depuis plusieurs semaines.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes