BAC 2021 en Algérie : vers la vaccination des bacheliers contre le coronavirus

Algérie – Pour sécuriser la rentrée universitaire 2021/2022, le pays compte lancer des campagnes de vaccination contre le coronavirus au profit des nouveaux bacheliers ayant passé avec succès l’examen du baccalauréat (BAC) 2021. Plus d’informations ci-dessous. 

Selon plusieurs spécialistes, la vaccination des apprenants dans le milieu universitaire pourrait bien être un élément clé dans la stratégie sanitaire permettant de faire face la flambée épidémique que connaît dernièrement le pays. Dès la rentrée universitaire 2021/2021 en Algérie, des campagnes de vaccination auront lieu pour les nouveaux bacheliers ayant passé avec succès le BAC 2021.

En effet, les nouveaux étudiants universitaires pourront se faire vacciner contre la covid-19. C’est ce qu’a indiqué le secrétaire général du ministère de la Santé et de la réforme hospitalière. Le quotidien généraliste Ennahar rapporte l’information dans un article paru ce jeudi 15 juillet 2021. 

Selon les informations rapportées par le média arabophone, le même responsable a également éclairci le flou qui règne autour du caractère obligatoire ou pas de la vaccination au milieu universitaire. En effet, le locuteur a précisé que la vaccination demeure non obligatoire.

Autrement dit, le pays ne compte pas imposer la vaccination obligatoire aux nouveaux bacheliers. Ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner contre le virulent virus par crainte des effets secondaires sont donc libres. 

BAC 2021 en Algérie : pourquoi vacciner les bacheliers contre le coronavirus ?

Dans le même sillage, le secrétaire général du ministère de la Santé et de la réforme hospitalière a révélé l’organisation prochaine de quelques campagnes de sensibilisation. Le but étant d’encourager les jeunes ayant rejoint les bancs des universités à se faire vacciner. 

Le même responsable a également mis en exergue la nécessité de la vaccination. En outre, il a mis la lumière sur la contribution de cette stratégie à l’amélioration de la situation épidémiologique du pays. Cela va sans dire. La vaccination des jeunes universitaires contribuera au retour d’un fonctionnement des plus normaux des établissements en Algérie.

La vaccination permettra également, précise-t-on, de favoriser le bien-être des bacheliers qui débarqueront à l’université pour la première fois. Il sied de noter que le porte-parole du Comité scientifique s’est également exprimé au sujet de la vaccination. 

En effet, Djamel Fourar a indiqué que l’Algérie pourrait bien se rediriger vers l’obligation de la vaccination. L’accès aux endroits publics pourrait être conditionné à la présentation d’in Pass sanitaire. Le but étant d’inciter les citoyens à se faire vacciner, révèle le même responsable. De ce fait, souligne-t-il, le pays pourrait atteindre l’immunité collective. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes