AccueilActualitéAlgérieAéroport d’Alger : voici combien d’années de prison risque l’ancien directeur

Aéroport d’Alger : voici combien d’années de prison risque l’ancien directeur

Algérie – Le conseil supérieur de la magistrature a tranché dans l’affaire de l’ancien directeur de l’Aéroport d’Alger. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

En fait, il s’agit d’un dossier lourd dans lequel les autorités responsables ont enfin tranché ! En effet, il est question de Tahar Allache, l’ancien directeur de l’Aéroport d’Alger et plusieurs autres cadres et responsables. Ceux-ci étaient poursuivis pour plusieurs accusations. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 10 octobre 2022.

Comme on l’avait susmentionné, Tahar Allache est poursuivi dans des affaires de corruption. Notamment, la conclusion de marchés publics en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur. Ainsi que l’accord des privilèges injustifiés et la dilapidation de fonds publics. On notera également que le susdit directeur est inculpé d’abus de pouvoir.

En effet, ces accusations concernent la construction du nouvel aéroport Houari Boumediene. Pour rappel, cet aéroport a coûté à la trésorerie publique d’énormes sommes d’argent. À cet effet, Allache et 12 autres responsables ont eu affaire à la justice. D’ailleurs, le verdict final a été prononcé hier. Vous trouverez davantage de détails, ci-après.

15 ans de prison pour Tahar Allache ! 

Selon ce que rapporte le quotidien Ennahar, on précisera que ce procès survient après que les accusés dans cette affaire ont immédiatement fait appel du verdict rendu contre eux. Et ce par le Tribunal pénal économique et financier de Sidi M’hamed. Pour rappel, Allache a été condamné à une peine de 8 ans. Sachant que les autorités responsables ont prononcé divers autres peines à l’encontre des autres participants à l’infraction. 

Allant notamment de l’acquittement à un an avec sursis à 3 ans de prison. Par ailleurs, pour faire suite à la contestation des inculpés, le procureur de la République auprès du Conseil supérieur de la magistrature d’Alger a requis une peine de 15 ans de prison. Ainsi qu’une amende de 1.000.000 DA contre Tahar Allache. En ce qui concerne les autres coupables, la justice les a condamnés à une peine allant de 4 ans jusqu’à 6 ans de prison. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes