AccueilFootL’AC Milan pourrait ne pas renouveler le contrat de l’Algérien Bennacer :...

L’AC Milan pourrait ne pas renouveler le contrat de l’Algérien Bennacer : le club s’explique

Foot – La place de l’international algérien, Bennacer au sein du Milan AC pourrait être menacée après la fin du contrat entre le joueur Dz et son club. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette nouvelle édition du jeudi 20 octobre 2022.

Serait-ce vraiment le dernier contrat du milieu de terrain algérien Ismaël Bennacer avec son club, l’AC Milan ? Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. Pour rappel, le footballeur de 24 ans a rejoint les Rouges et Noirs le 04 août 2019.

Et ce, avec un contrat d’une valeur de 16 millions d’euros. Sachant que ce dernier est valide pendant cinq (05) ans. Après cette période écoulée, quel serait l’avenir du meneur de jeu algérien ? C’est justement sur quoi ont répondu les responsables à la tête du Milan AC. On vous en dévoile un peu plus dans cette deuxième partie de l’article. 

L’AC Milan tient à Bennacer

Dans le détail, ce mercredi 19 octobre 2022, certains médias italiens ont révélé que le Rossoneri n’avait, pour le moment, pas trouvé d’issue aux négociations en ce qui concerne le renouvellement du contrat de l’international algérien Ismaël Bennacer. De son côté, le média italien Toto Mercato a informé que l’administration des Casciavìt a plus de mal que prévu à renouveler le contrat de la star des Verts. 

Et ce, pour des raisons encore méconnues du grand public. Sachant que le profil du meneur de jeu Dz intéresserait, visiblement, certains clubs anglais. La même source a ajouté que l’administration milanaise est en train de faire une nouvelle offre pour le Fennec. Celle-ci avoisinerait les 3,5 millions d’euros annuellement, en plus des primes. 

En cas d’échec des négociations, le club italien prévoit d’augmenter la valeur de l’offre d’un demi-million d’euros supplémentaires. Ce qui hausserait la valeur de cette opération à quatre (04) millions d’euros. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes