Vols d’Air Algérie : voici la raison de la hausse des prix des billets d’avion

Voyage – La compagnie aérienne nationale Air Algérie a apporté quelques nouvelles précisions concernant la flambée des prix des billets de son nouveau programme de vols entre la France et les aéroports algériens. Nous vous proposons de les découvrir dans les paragraphes qui suivent. 

Ce n’est un secret pour personne ou du moins pas pour ceux qui suivent l’actualité des voyages : le sol algérien est actuellement l’une des destinations les plus onéreuses d’Afrique. Un fait qui s’attire les foudres des ressortissants et que les députés d’émigration n’ont de cesse de dénoncer. Face à la grogne contre les tarifs des billets des vols internationaux, Air Algérie a tenu à apporter son éclairage sur cette situation qui secoue la diaspora.

Malgré un nouveau programme marqué par le renforcement des dessertes commerciales entre la France et l’Algérie en prévision de la prochaine saison estivale, les ressortissants algériens ne semblent pas encore rassasiés. La principale cause en est attribuée à une offre de vols jugée « insuffisante ». La suivante est liée au prix des billets que beaucoup d’entre eux, si ce n’est tous, décrivent comme étant « exorbitants ». 

Autant de contestations sur lesquelles le porte-parole de la compagnie algérienne de transport aérien Air Algérie a tenu à revenir. Amine Andaloussi s’est alors exprimé dans un entretien accordé, ce lundi 23 mai 2022, à la chaîne de télévision privée, Ennahar TV en l’occurrence. Nous reprenons pour vous ses grandes lignes dans la deuxième partie de cette édition. 

Air Algérie/prix en hausse et vols insuffisants : Andaloussi nous explique tout ! 

La commercialisation du nouveau programme renforcé du pavillon national a débuté aujourd’hui. Comme souvent, une foule compacte s’est amassée au niveau des agences d’Air Algérie sises en France, dont celle située à Paris Opéra, tôt le matin. Ils sont en effet nombreux à faire la queue en vue d’obtenir une réservation de vol mais tout en se plaignant des prix des billets. 

C’est à cet effet que le représentant du transporteur aérien national s’est manifesté. Amine Andaloussi a ainsi reconnu que les coûts qu’adopte Air Algérie sur sa ligne France – Algérie sont au-dessus des standards. Mais, selon ledit responsable, cette politique tarifaire n’est pas tributaire de la compagnie algérienne. 

Elle est soumise à la règle de l’offre et de la demande. C’est donc elle qui régit les prix des billets et non le coût du vol. C’est ce qu’a encore souligné Amine Andaloussi. Autrement dit, plus la demande augmente et dépasse l’offre, plus le prix sera élevé. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes