AccueilActualitéFranceVisa pour la France : les demandeurs algériens reçoivent une bonne nouvelle

Visa pour la France : les demandeurs algériens reçoivent une bonne nouvelle

Visa – La ministre des Affaires étrangères de la France annonce une bonne nouvelle pour les demandeurs de visa algériens. Si vous êtes curieux de savoir de quoi s’agit-il, ne bougez pas. Dzair Daily relate pour vous l’ensemble des détails dans cette édition d’aujourd’hui, ce dimanche 23 octobre 2022. 

La ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna en l’occurrence, a révélé une bonne nouvelle pour les demandeurs algériens souhaitant demander un visa pour la France. En effet, celle-ci a annoncé la mise en place d’une mesure réduisant les longues périodes d’attente de cette opération. Il s’agit là de ce que rapporte le média généraliste Echorouk dans son numéro. 

Si vous voulez connaître plus de détails à propos de ce sujet, n’hésitez pas à consulter l’intégralité de cet article. Dans le détail, la même responsable a déclaré que son département réduirait les délais d’octroi de visas. Et ce, aux ressortissants algériens, tunisiens ainsi qu’aux Marocains. Tout en avouant qu’elle a pris la décision de renforcer ses bureaux consulaires avec des agents supplémentaires. 

Cette déclaration a été faite suite à la question de la députée, Hélène Conway-Mouret, concernant les délais de visas pour les pays du Maghreb. Cela, lors du Sénat qui a eu lieu le 6 octobre dernier. « C’est vrai que les délais sont parfois longs, mais cela est dû à la crise sanitaire des deux dernières années », a précisé l’interviewée. 

Réduction des longs délais d’octroi de visas : voici plus de détails

Effectivement, la diplomate française a souligné que son département vise à réduire les délais d’octroi de visas. Ce dernier prévoit, par ailleurs, d’envoyer des renforts dans les pays qui en ont besoin. C’est-à-dire les pays où les délais de traitement de demandes de visa sont longs. À savoir, l’Algérie, la Tunisie et le Maroc. 

Selon les précisions de la même source médiatique, cette haute fonctionnaire a affirmé qu’un centre d’assistance spécialisé sera lancé prochainement. Tout en faisant savoir que les entretiens que le ministre de l’Intérieur français a eu avec ses homologues des pays concernés sur une éventuelle coopération à ce propos ont été positifs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes