Vers un prix du pétrole qui s’élève à 100 dollars le baril en 2022 ?

Economie – Goldman Sachs révèle une nouveauté. Le groupe américain prévoit un surcroît des prix du baril de pétrole en 2022. La firme annonce qu’il pourrait atteindre 100 dollars le baril au cours de cette année.

Au fait, la crise sanitaire due au Covid-19 a provoqué des dommages considérables sur le monde entier. D’autant plus qu’aucun domaine n’a été épargné. Les répercussions de la pandémie se sont manifestées sur l’économie de manière générale. En particulier, sur les marchés pétroliers. Seulement pour ce début d’année 2022, les statistiques démontrent une hausse du prix du baril de pétrole.

En effet, il s’avère que le marché du pétrole sera confronté à une nouvelle situation au cours de l’année 2022. Dans le détail, les analystes de la banque d’investissement américaine, Goldman Sachs, ont émis des estimations qui favoriseraient le prix du baril de pétrole. C’est ce que rapporte la source médiatique Algérie Eco dans son numéro d’hier.

Pour rappel, Goldman Sachs avait prédit une hausse de la demande de pétrole durant la fin d’année 2021. Il s’agit du média Trading Sat qui a rapporté cette information dans un article publié en décembre dernier. Ainsi, le responsable de la recherche énergétique, Damien Courval a misé sur un pic de la demande à compter de 2022. Ce qui engendrerait, par conséquent, une augmentation des prix.

Le prix du baril va atteindre les 100 dollars en 2022 ? Goldman Sachs dévoile ses prévisions

En outre, la firme américaine Goldman Sachs a affirmé avoir placé la barre très haut quant aux prix du pétrole pour l’année 2022, notamment à partir du deuxième semestre. Cependant, la banque d’investissement estime que l’influence du variant Omicron sur la demande ne serait pas de l’ampleur prévue.

Toutefois, Goldman Sachs a souligné que l’offre connaît une perturbation, notamment au Nigeria et en Libye, indique Algérie Eco. Dans ce contexte, les analystes ont ajouté que cela entraînerait le marché pétrolier mondial dans un déficit considérable. Cependant, le baril de Brent enregistré, ce mardi 18 janvier, a atteint son prix le plus élevé depuis sept (07) ans. C’est du moins ce qu’a précisé la même source.

En outre, Goldman Sachs a indiqué que le coût du baril de Brent, pour ce mardi 18 janvier, est estimé à près de 87 dollars contre 85 dollars le brut léger américain (WTI). Enfin, le même organisme estime que le prix de l’or noir atteindra les 90 dollars le premier trimestre de 2022, et les 95 dollars au cours du deuxième trimestre. Ensuite, son prix s’élèvra à 100 dollars carrément au cours du deuxième semestre de l’année.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes