AccueilActualitéAlgérieTebboune : "L'Algérie réalisera un hôpital moderne en partenariat avec le Qatar...

Tebboune : « L’Algérie réalisera un hôpital moderne en partenariat avec le Qatar et l’Allemagne »

Santé – L’Algérie est en phase de réalisation d’un hôpital moderne en partenariat avec le Qatar et L’Allemagne. C’est sur quoi insiste le président de la République. Dzair Daily vous donne plus de détails ce lundi 28 février 2022. 

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé le Conseil des ministres le dimanche 27 février. Durant lequel a été évoqué le projet de réalisation d’un hôpital moderne en Algérie, en partenariat avec l’Allemagne et le Qatar. C’est en tout cas ce que rapporte Algérie Eco.

En effet, le chef de l’État algérien a insisté sur l’obligation de commencer les préparatifs pour la construction d’un nouvel hôpital sophistiqué. Ce projet se fera en partenariat avec l’Allemagne et le Qatar. D’autres projets sont également à l’ordre du jour, comme le relate le communiqué du Conseil.

Au fait, le système de santé a été évoqué durant cette réunion. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a présenté un exposé de la situation actuelle. Ainsi, il a parlé des mises en œuvre qui seront nécessaires pour pallier certains manques. En particulier, en ces temps marqués par cette crise sanitaire.

Des nouvelles mesures pour la prise en charge des malades ?

Dans le détail, Benbouzid a rappelé la nécessité de mettre en place rapidement un système de gestion à la pointe de la technologie dans les hôpitaux du pays. Ce nouveau système doit donner priorité aux prestations sociales hospitalières et répondre au mieux aux attentes des citoyens.

En outre, la prise en charge médicale doit être améliorée pour certains cas difficiles. Et ce, en essayant de trouver d’autres parties pour coopérer et s’entraider. Par exemple, des médecins des pays développés pourraient venir en Algérie afin de partager leur expérience et aider certains malades. 

Il sied de noter que ces missions médicales pourraient sauver un grand nombre de vies et profiter aux médecins algériens qui pourront mieux se former. Par ailleurs, le ministre a aussi préconisé de faire de la protection de la sécurité sanitaire une priorité. Cela en ajoutant que cette dernière devrait être communément assurée par les différents acteurs du secteur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes