Subventions en Algérie : ce que prévoit la Loi de finances

Algérie – Elle sera appliquée dès Janvier 2022, découvrez ce que la Loi de finances augure quant à la politique de subventions, ce 17 novembre 2021.  

Concernant les aides financières sociales, en d’autres termes le régime des subventions en Algérie, la Loi de finances 2022 opte pour la compensation monétaire. C’est évidemment pour les familles éligibles. Ainsi, un organisme national sera créé à partir de départements ministériels et représentants du parlement. Mais surtout avec la contribution d’experts économiques. Et organisations professionnelles. 

Quant aux prix des produits des subventions généralisées, une révision et ajustement seront faits par la tutelle sus-citée. En vertu de cette mesure, on décidera du montant de l’aide en espèce. Celle-ci sera accordée aux familles dans le besoin. C’est en tout cas après l’approbation de la modification de l’article 187 par la Commission de finances et du budget de l’APN.

Toutefois, au sein de l’Assemblée nationale (APN), il y a divergence d’opinions parmi les députés. C’est-à-dire que certains sont partisans de l’annulation de l’article qui œuvre à fournir des indemnisations en espèces. Alors que d’autres appuient la nouvelle mesure au profit de la suppression des subventions indirectes. Cela en les remplaçant exclusivement par des transferts directs aux nécessiteux, rapporte La Patrie News. 

« L’État accorde 17 millions de dollars à la subvention de divers produits » 

En fait, les subventions généralisées des produits de première nécessité tels que le pain, le lait, l’huile, le sucre et le blé, entre autres, font que même ceux de la classe aisée et moyenne en profitent. C’est ce qu’a regretté le ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane. Le Premier ministre a déploré le fait que près de 100 milliards de dinars de l’argent de ces aides ont atterri dans la poche des riches en Algérie.

Tandis que les familles démunies en bénéficieraient que de 76 milliards de dinars. De plus, d’autres dizaines de milliards sont absorbés par des intermédiaires. Ces derniers en tirent profit. C’est pourquoi le responsable évoque l’importance de cibler les subventions. Et ce, afin de garantir des aides directes aux plus méritants. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes