Allocation chômage en Algérie : de nouveaux détails dévoilés

Algérie – Le directeur général de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) dévoile de nouveaux détails sur l’allocation chômage.  Abdelkader Djaber, a déclaré lundi que l’allocation chômage toucherait environ 800.000 chômeurs.

Dans une déclaration à la presse, le directeur général a précisé que la valeur de l’allocation chômage en Algérie varierait entre 8.000 DA et 15.000 dinars algériens. 

Le même intervenant a également révélé la création d’un nouveau dispositif de suivi des catégories qui n’ont pas de formation. Des profils difficiles à intégrer sur le marché du travail. Dans ce contexte, le responsable a fait mension d’un accord avec la Sonatrach pour les intégrer. 

Le 10 novembre dernier, le sénateur à l’Assemblée nationale, Abdelouahab Benzaïm, a révélé que l’allocation en question entrera en vigueur à partir de janvier 2022. Il a en outre expliqué les conditions et les modalités d’en bénéficier. 

Allocation chômage : catégories concernées et conditions 

En présentant les motifs de la décision, il a été indiqué que l’allocation vise les chômeurs, primo-demandeurs d’emploi, âgés de 19 à 60 ans, qui sont inscrits auprès de l’Agence nationale pour l’emploi.

Penchons-nous à présent sur les conditions. Celles instaurées par le gouvernement. Alors, quels sont les critères pour bénéficier de l’allocation chômage ? D’abord, le demandeur doit être de nationalité algérienne. Ensuite, il doit être inscrit à l’Agence nationale de l’emploi (ANEM). Qu’il soit étudiant ou demandeur d’emploi. Son inscription doit remonter à six (6) mois ou plus.

L’allocation est d’une durée de six (6) mois. Son versement se fait mensuellement. On peut la renouveler pour une autre période seulement. Celle-ci ne peut excéder six (6) mois. La valeur de l’allocation est de 14.000 dinars pour les résidents du sud. Elle atteint 12.000 dinars pour les résidents de l’est. Les bénéficiaires des wilayas du centre et celles de l’ouest auront 10.000 dinars. 

Après avoir bénéficié de l’allocation chômage et en cas de disponibilité d’un emploi par l’intermédiaire de l’agence ou de toute institution privée ou publique, la subvention tombe de plein droit. La démission de tout emploi n’est pas acceptée, peu importe le salaire ou l’allocation que perçoit l’intéressé(e) pour bénéficier de l’allocation chômage.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes