AccueilActualitéAlgérieSalaire députés en Algérie : hausse des indemnités pour le logement et...

Salaire députés en Algérie : hausse des indemnités pour le logement et la permanence

Algérie – Les députés algériens ont récemment eu droit à une hausse de leur salaire, notamment pour couvrir les frais de logement. Dzair Daily vous en dit davantage dans la suite de ce numéro du 28 décembre 2022.

Le salaire des députés en Algérie a connu une revalorisation. Ceci afin de leur permettre de s’acquitter des frais de logements et de permanence. C’est en tout cas ce que rapporte le site d’information El Khabar, qui explique notamment la raison poussant de nombreux députés à fuir leurs régions natales pour s’installer dans la capitale.

En effet, un député a récemment fait polémique et s’est attiré les foudres de sa communauté. Simplement car il a changé de mosquée où il faisait habituellement sa prière. Le député en question a opéré ce changement car il subissait des pressions de la part des gens de son quartier. Ces derniers sollicitaient incessamment son aide dans plusieurs domaines. Notamment pour avoir des emplois, des aides financières ou encore des logements.

C’est dans ce contexte que les députés ont récemment obtenu une augmentation de l’aide au logement. Cela car nombreux sont ceux qui quittent leur patelins pour louer des logements à Alger et avoir plus de tranquillité. L’aide au logement perçue par les députés a ainsi été multipliée par deux. Elle leur permettra de louer un appartement meublé dans les meilleurs quartiers de la capitale.

Algérie : augmentation de l’aide au logement des parlementaires

Outre l’aide au logement, les parlementaires attendent l’augmentation d’autres aides. Notamment celles liées aux aides parlementaires qui sont estimées à 70.000 dinars. Les membres de la commission ont ainsi indiqué que les parlementaires sont freinés par le volet financier, qui les empêche de travailler de manière optimale.

Bien que les députés affichent une réticence à évoquer leurs salaires et leurs indemnités. Certains d’entre-eux ont consenti à dévoiler le montant de la subvention pour l’ouverture du mandat parlementaire. Cette subvention s’élève à 70.000 dinars, dont 40.000 sont dédiés à la location d’un bureau, et 25.000 dinars pour l’embauche d’un assistant et le reste pour les frais d’électricité et de téléphone.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici