AccueilActualitéAlgérieRessortissants algériens à l'étranger : une nouvelle mesure de financement du Fonds...

Ressortissants algériens à l’étranger : une nouvelle mesure de financement du Fonds de solidarité

Actualité – Un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) apporte du nouveau concernant le financement du Fonds de solidarité pour les ressortissants algériens à l’étranger. Restez branchés ! Dzair Daily vous en dit davantage à ce propos dans cette édition du mercredi 23 novembre 2022. 

En effet, les membres de l’APN ont voté sur une nouvelle mesure concernant le financement du Fonds de solidarité destiné aux ressortissants algériens à l’étranger. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte un député sur les réseaux sociaux. Si vous êtes intéressés de connaître plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, le député Abdelouahab Yagoubi s’est prononcé, ce mardi, à travers un communiqué sur son compte Facebook. Effectivement, il a fait savoir que l’amendement de la LF 2023 concernant le rapatriement des corps des Algériens décédés à l’étranger a été adopté. Tout en soulignant qu’il s’agit de l’amendement du député Fares Rahmani. 

Il convient de noter que ce dernier a proposé de créer un Fonds de solidarité. Selon les précisions du même communiqué, ce dernier est dédié à la prise en charge de la communauté algérienne vivant à l’étranger. Ce n’est pas tout ! Retrouvez la suite des détails dans la deuxième partie de cet article. 

Loi de finance 2023 : voici plus de détails sur l’amendement lié aux ressortissants algériens à l’étranger 

Selon le communiqué de Yagoubi, l’auteur de cet amendement a proposé de créer un Fonds de solidarité pour cette catégorie. Le financement de ce dernier, précise t-il, se fera par le paiement d’un timbre fiscal de 20 euros. Cela, lors de la délivrance ou du renouvellement de la carte d’immatriculation consulaire. 

Par l’intermédiaire de la même source, le député a affirmé que cette mesure vise à éviter toutes charges supplémentaires à l’État. En conclusion, Yagoubi a appelé les ressortissants algériens ayant une assurance rapatriement valide à ne pas arrêter leurs contrats. Et ce, jusqu’à ce que les choses deviennent plus claires.

ressortissants algériens fonds solidarité

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes