Voyageurs Algériens

Reprise des vols en Algérie : Le prix des billets plus chers de 43% (rapport)

0
prix billet avion algérie
S'abonner :

Algérie – L’IATA a tenu à prévenir, lors de son dernier rapport datant du 05 mai, que la politique des « sièges vides » visant à faire respecter la mesure de distanciation à bord des avions, ferait grimper le prix des billets d’une hausse pouvant atteindre 43% dans les pays de la région MENA, englobant l’Algérie.

Si les compagnies aériennes adhéreraient à cette mesure, qui consiste à laisser vide un siège entre deux passagers, le taux de remplissage maximum des avions tomberait à 62%; alors que le seuil de rentabilité d’un vol s‘élève à 77%; a expliqué l’Association internationale du transport aérien (IATA) dans son communiqué.

Ainsi, les tarifs des billets pourraient coûter plus chers en 2020 et bondir de 43% à 54%, selon les régions. Cela permettrait seulement de couvrir les coûts opérationnels, a détaillé le document de l’organisation qui regroupe 290 compagnies aériennes internationales; spécifiant que cette dernière qui s’y oppose catégoriquement.  

Selon l’association, le coût des billets des vols européens connaîtra une hausse de 49%. Concernant les vols vers l’Amérique du Nord, l’Afrique et le Moyen-Orient (région MENA); ceux-là enregistreront une augmentation de 43%. Pour ce qui est du Nord de l’Asie, les prix des billets bondiront de 45%; alors que la zone Asie-Pacifique connaitra la une hausse remarquable de 54%.

Pour empêcher la propagation du virus, l’IATA prône le port du masque pour les passagers et les membres de l’équipage, plaidant également pour un contrôle de la température, la limitation des déplacements durant le vol et des nettoyages plus fréquents de l’avion, car l’association trouve cette mesure inefficace.

« La plupart des autorités recommandent une séparation d’un à deux mètres, alors que la largeur moyenne des sièges est de moins de 50 cm »; a fait remarquer l’Association internationale du transport aérien.

Vente de billets en temps de confinement, quelle garantie pour les clients ?

Bien qu’Air France et sa compagnie low-cost Transavia, Emirates ou encore Qatar Airwayas, ont annoncé la possibilité de réserver son billet d’avion pour un voyage au départ d’Alger vers la France, les Émirats Arabes Unis, le Qatar ou encore d’autres pays via des correspondances; rien n’est claire autour de la suspension de la fermeture de l’espace aérien international; car aucune date concernant la reprise du trafic aérien n’a été communiqué jusqu’à présent par la plupart des gouvernements.

Tout est à l’arrêt depuis la mi-mars, dans le cadre des mesures de prévention contre la propagation vertigineuse du Coronavirus. Par ailleurs, en Europe, il est probable de permettre aux citoyens de circuler à l’intérieur des pays de l’UE.

Quant aux États-Unis, le gouvernement n’a encore rien déclaré à ce sujet. Au niveau national, les compagnies aériennes Air Algérie et Tassili Airlines n’ont pas annoncé une date « officielle » pour la reprise des vols; y compris pour les vols intérieur.

Non-remboursement de billets : Plusieurs compagnies, dont Air Algérie, menacés de poursuites

Rappelons, que des milliers de clients attendent d’être remboursés après l’annulation en mois de mars des vols internationaux. Ainsi, l’association française de défense des consommateurs « UFC-Que choisir » a menacé en avril dernier d’assigner en justice 57 compagnies aériennes, dont Air Algérie, Air France, Royal Air Maroc ou encore Tunisair; pour non-respect de la législation européenne en matière de remboursement.

Ces compagnies aériennes ont bénéficié du soutien de 12 États européens, ce qui leur a permis de résister à la menace alors qu’ils avaient un ultimatum de 15 jours. Une demande a été adresser à la Commission Européenne, afin d’assouplir les règles sur les droits des passagers, car ces compagnies sont dans l’incapacité de procéder aux remboursement. 

Selon un rapport publié le 23 avril dernier par l’IATA, des pertes financières énormes attendent plusieurs compagnies de transport aérien; victimes de la suspension des vols, imposée par la propagation de la pandémie du Coronavirus.

Article recommandé :  Reprise des vols Algérie : «Pas dans l'immédiat» juge le Comité scientifique

Taux de change : Prix de l’Euro face au Dinar Algérien (marché noir/officiel)

Article précédent

Crimes de guerre en Algérie : Le conseiller de Tebboune charge la France

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.