Ces compagnies menacées de poursuites pour non-remboursement de billets d’avion

Algérie/France – Air Algérie et plusieurs autres compagnies sont menacées par l’association française de défense des consommateurs « UFC-Que choisir » suite à leur refus présumé de rembourser les billets annulés après la suspension du trafic aérien en raison de la pandémie du Coronavirus.

En effet, il s’agit de 57 compagnies aériennes, dont Air Algérie, qui sont menacées de poursuites en France; a indiqué ce 24 avril le site spécialisé Air Journal. Ainsi, l’association française de défense des consommateurs « UFC-Que choisir » menace d’assigner en justice ces compagnies aériennes pour non-respect de la législation européenne en matière de remboursement.

Bien que la suspension des liaisons aériennes et la fermeture des frontières depuis presque deux mois, ont été adoptées afin de freiner la propagation du nouveau Coronavirus, Covid-19; et que cela soit la principale raison de l’annulation de ces vols, l’association française a affirmé que les billets en question doivent légalement être remboursés dans un délai maximal de sept (7) jours.

« C’est une violation flagrante de la réglementation européenne, qui stipule que lorsqu’une compagnie aérienne annule un vol; elle doit procéder au remboursement des passagers, dans les sept jours qui suivent l’annulation », a fait savoir Raphaël Bartlomé; responsable du service juridique de « UFC-Que choisir » à France Inter

Selon le règlement européen 261/2004, en cas d’annulation de vol; la compagnie aérienne est tenue de proposer en premier choix au consommateur le remboursement comptant du billet d’avion, dans un délai de sept jours; au prix auquel il a été acheté. Cependant, l’association a signalé qu’il est interdit d’imposer; comme unique choix, un avoir à utiliser sur un vol ultérieur.

Un ultimatum de 15 jours

Alors que ces dernières semaines, les compagnies aériennes ont enregistré des pertes énormes; ce qui les a poussé à opter pour cette alternative « illégale »; selon « UFC-Que choisir », qui leur a attribué un ultimatum de 15 jours afin de revoir leur politique de non-remboursement et de se mettre en conformité avec la réglementation européenne. 

Dans le cas contraire, une poursuite judiciaire serait enclenchée à l’encontre des 57 compagnies, dont Air Algérie, afin que les droits des passagers soient pleinement respectés »; a rapporté la même source. 

Rappelons que celle-ci a indiqué le 18 avril dernier qu’Air Algérie a annulé le remboursement numéraire immédiat des billets; recourant ainsi à une politique de non-remboursement des billets des vols annulés et imposant un report des dates ou un avoir à utiliser sur un vol ultérieur.

Voici la liste complète des 57 compagnies aériennes interpellées par l’association française de défense des consommateurs; parmi laquelle figure Air Algérie : 

  • Air France
  • EasyJet
  • Ryanair
  • Vueling
  • KLM
  • Lufthansa
  • Emirates
  • TAP
  • Transavia
  • Corsair
  • Volotea
  • Air Algérie
  • Royal Air Maroc
  • Tunis Air
  • Air Tahiti Nui
  • United
  • Eurowings
  • Aegean
  • Aeroflot
  • Air Austral
  • Air Baltic
  • Air Canada
  • Air Caraibes
  • Air China
  • Air Corsica
  • Air Europa
  • Air India
  • Air Mauritius
  • Air Senegal
  • Air Serbia
  • Air Transat
  • ASL Airlines
  • Avianca
  • Boliviana
  • Bulgaria Air
  • Cabo Verde Airlines
  • Chalair Aviation
  • China Southern
  • Condor
  • Croatia Airlines
  • Egyptair
  • French Bee
  • Gulf Air
  • Icelandair
  • Interjet
  • Japan Airlines
  • LATAM
  • LOT
  • Norwegian
  • Qantas
  • Rwandair
  • Sata Airlines
  • Saudia
  • Scandinavian
  • Turkish Airlines
  • Ukraine Airlines
  • Vietnam Airlines

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes