Recruter en France depuis l’Algérie : Nouvelle facilité

France – Le gouvernement français facilite l’accueil des travailleurs en provenance des pays étrangers, dont l’Algérie, en mettant en place une toute nouvelle procédure qui s’effectue par voie électronique par les employeurs souhaitant recruter. Retrouvez plus de détails ci-dessous. 

- Advertisement -

Depuis le 06 avril 2021, et dans le cadre d’une démarche de simplification des modalités de l’immigration professionnelle, le gouvernement français a facilité la voie aux entreprises souhaitant recruter des salariés depuis les pays du quatre coins du globe dont l’Algérie, en France. 

En effet, la France a mis à disposition des embaucheurs et des employés une nouvelle procédure plus facile et encore plus rapide que l’ancienne. Il s’agit d’un nouveau téléservice qui permettra aux personnes concernées de déposer une demande d’autorisation de travail à distance.

Dans le détail, les employeurs qui se redirigent d’habitude vers l’unité compétente, la DIRECCT, pour saisir une demande d’autorisation de travail, n’auront plus à le faire. Dorénavant, nul besoin de se déplacer afin de l’effectuer. 

Elle se fera, désormais, sur un portail en ligne dédié à cet effet. Appelée également permis de travail, cette autorisation permet à son titulaire de travailler en France, après finalisation de la procédure. Le salarié peut, dans le cas de l’obtention d’un avis favorable, acquérir un contrat de travail à durée indéterminée. Il s’agit ici d’un CDI. 

Il peut également avoir un contrat temporaire (CDD) ou un emploi saisonnier. Les étudiants souhaitant travailler au-delà du temps autorisé pourront aussi profiter de cette autorisation. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le portail de l’État français en Mayenne. 

Autorisation de travail en France : Ce qu’il faut savoir sur la demande  

Il suffit donc d’accéder à ce portail et de vérifier toutes les modalités et les conditions qui diffèrent d’une situation à une autre. Après le dépôt, le demandeur reçoit un accusé, voire une confirmation sur sa boite mail. Les services concernés devront donc traiter la demande pour revenir après au demandeur. 

Dans le cas d’un avis favorable, l’employeur ainsi que l’employé devront recevoir une autorisation par courriel. Une façon encore plus sécurisée que le courrier. Par la suite, l’usager devra demander un titre de séjour. Cela va sans dire que l’autorisation doit obligatoirement joindre son dossier.  

En cas de difficulté rencontrée lors de la procédure, le demandeur pourrait s’adresser au centre de contrat citoyen (CCC). Les salariés algériens intéressés, ayant des interrogations à ce sujet, pourront se rediriger vers ce site web afin de s’informer davantage.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes