France : Vers l’interdiction des drapeaux Algériens lors des mariages ?

France – Après l’interdiction du hijab aux mineurs et les sorties scolaires aux mères voilées accompagnatrices, la France va-t-elle condamner les déploiements des drapeaux étrangers, dont ceux algériens, lors des mariages ? Ce que prévoit le projet de loi contre le séparatisme. 

- Advertisement -

Déjà en vigueur dans la commune de Béziers depuis quelques années, la disposition permettant aux maires de bannir les drapeaux étrangers, à l’image de ceux algériens, lors des mariages en France, vient d’être votée par les parlementaires de la Chambre haute à l’issue de la première semaine consacrée au projet de loi confortant le respect des principes de la République, dit contre le séparatisme. 

Dans le détail, l’amendement en question a été proposé par les Républicains, à travers la voix du sénateur azuréen LR Henri Leroy. Il a été, en effet, voté dans la nuit du 31 mars 2021, suscitant un vif débat. Pour expliquer davantage ladite disposition, le sénateur des Alpes-Maritimes a pris la parole.

Interdiction des drapeaux étrangers lors des cérémonies : Leroy explique 

En préambule, il a fait savoir qu’il n’est guère question d’une quelconque interdiction imposée aux mariés. Il s’agit, selon ses dires, d’un nouveau pouvoir donné aux élus, appelant ainsi les autres, de voir les choses sous cet angle-là. L’ancien gendarme poursuit en relatant l’ambiance festive des cérémonies. 

Il indique donc qu’il arrive, parfois, aux invités de hisser le drapeau de leur pays d’origine. Chose qu’il ne condamne pas, insiste-t-il. Ce qu’il le contrarie en fait, c’est le fait que certains convives ressortent des banderoles. Ils les lèvent haut dans l’air comme s’ils étaient, décrit-il, dans un match de football. 

Aux yeux de l’ex-maire de Mandelieu, cette attitude montre un non-respect vis-à-vis de l’élu qui célèbre l’union des futurs époux. C’est exactement ce qu’il veut empêcher avec son amendement, explique-t-il. Un peu plus loin, il a tenu à préciser qu’« en France, la mairie est le symbole de l’identité ». 

Il trouve ainsi raisonnable, mais aussi obligatoire, que seul le drapeau français est autorisé à embrasser l’air de la pièce. Avant de conclure, le sénateur LR tient à réitérer sa position de voir les choses changer dans son pays. Cela commence par le fait de conserver l’intégralité de son texte, semble-t-il dire. C’est en tout cas ce que rapporte CNews

« On n’est pas dans un match de foot » : Une sénatrice hausse le ton

Bien que tous les échanges à ce sujet soient vifs et d’un écho controversé, la sénatrice LR Jacqueline Eustache-Brinio a décidé de revenir sur le sujet également dans le but de consolider le fusil d’épaule de son groupe. Elle s’interroge, tout d’abord, sur ce que peuvent faire les drapeaux dans une cérémonie de mariage, afin de frapper le nœud du sujet.

La sénatrice précise, ensuite, qu’il ne s’agit pas d’un match de foot, comme l’avait déjà souligné son homologue, laissant ainsi les autres réfléchir autour du sujet. Rappelons par ailleurs que le Sénat a approuvé quelques restrictions sur le port du Hijab en France. Il convient de rappeler également que quelques amendements du projet de loi susmentionné ont porté sur le titre de séjour pour les résidents étrangers, dont les Algériens

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes