AccueilSociété et CultureCulture« Le raï est algérien » : l'UNESCO met fin à la...

« Le raï est algérien » : l’UNESCO met fin à la polémique

Patrimoine – Le raï algérien a été inscrit tout récemment dans le patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Il a longtemps été sujet de discorde entre les citoyens algériens et marocains mais se voit finalement accorder sa place d’origine.

Dernièrement, l’UNESCO a inscrit la baguette française et la harissa tunisienne dans sa liste de patrimoine immatériel de l’humanité. Mais pas que ! Depuis le 1er décembre, c’est aussi le cas du raï algérien qui fait désormais partie du patrimoine immatériel de l’UNESCO. De quoi clore définitivement la polémique avec le voisin marocain qui revendiquait la paternité.

Quand ils n’ont pas un footballeur né en Europe de parents maghrébins à s’arracher, les Algériens et Marocains se disputent la propriété d’un patrimoine, plat, musique, ou même personnalité historique. Tout récemment, c’est la musique du raï qui était au centre du pugilat.

Le raï est algérien, tous ses porte-voix le sont tout autant et le monde entier le sait. Wikipédia, par exemple, est catégorique là-dessus. « Le raï est un genre musical algérien », lit-on sur l’encyclopédie libre. Cela, le Maroc ne peut pas le contester, mais considère que l’aire géographique du raï englobe tout aussi la région de Oujda, qui est un territoire marocain.

« Rendre à césar ce qui est à césar »

La bataille est menée alors devant l’UNESCO, cette instance des Nations Unies qui distribue chaque automne le label de patrimoine immatériel. Sachant que cette dernière a finalement décidé du sort de l’origine du raï. Il est donc évidemment… algérien. L’instance partageait la nouvelle, cette semaine, à travers les différentes plateformes de réseaux sociaux.

Le raï est une musique populaire aux textes crus, sans tabous, qui parle d’amour impossible, de contraintes sociales ainsi que de liberté. Même si sa période de gloire est assez courte puisqu’il décline très vite dans les années 2000 et touche aujourd’hui un public relativement restreint, il reste en tout cas un genre musical entièrement algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes