AccueilSociété et CultureCultureUNESCO : la tenue traditionnelle de l'est algérien sur les pas du...

UNESCO : la tenue traditionnelle de l’est algérien sur les pas du raï

Culture – La tenue traditionnelle de l’est algérien pourrait prochainement rejoindre le raï sur la liste des patrimoines immatériels de l’UNESCO. On vous invite à lire la suite de ces lignes du 7 décembre pour connaître davantage de détails à ce sujet.

En effet, Slimane Hachi, directeur du Centre national des recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH) a indiqué que son organisme envisage de proposer la tenue traditionnelle des femmes de l’est algérien pour son inscription au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar.

Dans le détail, Hachi a indiqué qu’un dossier important est en préparation et devrait être déposé avant le 31 mars prochain. Ce dossier comporte le costume traditionnel féminin de l’est algérien, dans toutes ses déclinaisons locales. Et c’est dans ce contexte qu’une journée d’étude sera prochainement consacrée à ce dossier.

Ainsi, durant cette journée d’étude qui devrait se tenir à Constantine. Plusieurs experts devraient intervenir et apporter leurs jugements sur les aspects historiques et anthropologiques de cet habit traditionnel. Et ce, afin de constituer un dossier solide. Mais aussi, une exposition sera organisée. Celle-ci mettra à l’honneur différents costumes de l’est algérien, dont certains datent du XVIIe siècle.

Algérie : vers l’inscription des tenues de l’est algérien au patrimoine immatériel de l’UNESCO ?

Pour rappel, le raï, champ populaire en Algérie, qui a connu son apogée durant les années 90 a récemment été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La ministre de la Culture, Soraya Mouloudj a manifesté son contentement. Et a remercié l’UNESCO au nom du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Il faut savoir que le patrimoine culturel immatériel englobe les traditions héritées du passé. Mais aussi, les pratiques actuelles propres à chaque groupe culturel. Il est ainsi, traditionnel, contemporain et vivant à la fois. Et l’Algérie espère ainsi obtenir l’inscription des tenues traditionnelles de l’est algérien. Comme l’a été le raï, il y a quelques jours de cela.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes