AccueilSociété et CultureCultureUne Marocaine dirige l'UNESCO : le raï algérien en danger ?

Une Marocaine dirige l’UNESCO : le raï algérien en danger ?

Patrimoine – Une Marocaine à la tête de l’UNESCO proche des dirigeants du Royaume Chérifien fait particulièrement « peur » aux internautes algériens qui craignent que le raï algérien soit en danger. Voici les détails. 

En fait, le Maroc, par le biais de son ministère de la Culture, et l’UNESCO, à travers sa directrice générale, la Franco-Marocaine Audrey Azoulay, ont signé mardi un accord de préservation immatérie, dans lequel figurerait, selon certains échos, le raï algérien. Une information qui a provoqué un tollé sur le réseau social Twitter.

En effet, certains internautes craignent que le genre musical de l’ouest algérien soit inscrit comme patrimoine immatériel marocain. D’autant plus que la patronne de l’UNESCO se trouve être la fille de Andréy Azoulay. À savoir le conseiller de la maison Royale du Maroc.

Au fait, l’Algérie a soumis dernièrement un dossier pour classer le raï sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité. Quelques jours plus tard, se tenait le Comité du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO à Rabat. L’information n’a évidemment pas échappé aux internautes algériens qui pointent du doigt la position de sa directrice générale. Un Hashtag a immédiatement vu le jour, #AzoulayOut accompagné du Hashtag #ProtectAlgerianHeritage.

Le destin du raï entre les mains d’une Marocaine

Cinquante-six (56) demandes d’inscriptions aux listes du patrimoine immatériel de l’humanité ont été déposés. Certains dossiers nécessitent même une sauvegarde urgente. Parmi ces dossiers, l’instance internationale se penchera sur le cas du raï après que l’Algérie ait déposé un nouveau dossier. On saura probablement dans les prochains jours si le dossier a été retenu.

À titre de rappel, c’est sous la direction de cette même dirigeante que l’UNESCO excluait l’Algérie des pays abritant le dattier lors de son inscription au patrimoine mondial. Quatorze (14) pays ont été intégrés à ce classement, exit l’Algérie qui, pourtant, produit le meilleur label au monde. Celui de Deglet Nour.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes