Projet Solar 1.000 MW en Algérie : voici combien d’électricité va être produite au début

Énergie – Dans le cadre de la concrétisation du gigantesque projet solaire « Solar 1.000 MW » en Algérie, le ministre de la Transition énergétique et des Énergies renouvelables (MTEER) a levé le voile sur la quantité d’électricité qui sera produite dans un premier temps. Dzair Daily vous relate toute l’information dans les lignes qui suivent.

En effet, le territoire algérien va se lancer dans un projet de production de l’énergie solaire. Il se dirige ainsi vers une transition énergétique, en vue de sa capacité à s’installer dans ce domaine et sa localisation géographique très bénéfique. En fait, dans le cadre du gigantesque projet solaire baptisé « Solar 1.000 MW », l’Algérie a dévoilé la masse d’électricité qui sera produite dans un premier temps. 

Il s’agit là d’une information que rapporte le média Algérie Eco. Nous reprenons tous ses détails dans la suite de notre édition du dimanche 15 mai 2022. Dans le détail, l’objectif du projet de la production de l’énergie solaire en Algérie, permettra au pays de s’avancer vers le développement de l’industrie locale spécialisée.

Cela dans le but de la réalisation des centrales photovoltaïques. Celles-ci seront d’une capacité totale de 1.000 MWc. Le programme consiste également à mettre en place des panneaux d’une capacité de 1.500 MWc. Et cela, d’ici 2023.

Production d’énergie : une masse d’électricité produite dans le projet « Solar 1.000 MW »

En effet, une réunion du gouvernement, présidée par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane en présence du ministre de la Transition énergétique et des Énergies renouvelables, Benattou Ziane, a eu lieu hier. Au cours de cette audience, le responsable a indiqué que le projet « Solar 1.000 MW » produira, dans un premier temps, 2.200 gigawattheures (GWh) par an en électricité.

Ledit projet permettra, selon le ministre, de réduire l’utilisation de 550 millions de mètres cubes (m3) de gaz naturel annuellement. En somme, 100 millions de dollars/an au minimum seront épargnés, a-t-il précisé dans son allocution. De plus, le projet a pour objectif d’aboutir à un taux d’intégration de 30 % au début. 

Dans ce sens, l’Algérie aura une avancée mondiale quant à la préservation de ses ressources naturelles, financières et économiques. D’autant plus que le projet « Solar 1.000 MW » permettra d’économiser 1.3 million de tonnes d’émission de dioxyde de carbone annuellement. Soit, un bénéfice estimé à 70 millions de dollars.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes