Le prix du baril du pétrole algérien (Sahara Blend) baisse de 10%

Énergie – Le prix moyen du Sahara Blend, le baril de pétrole algérien a accusé une baisse de 10% durant ce dernier mois. Dzair Daily vous donne plus de détails dans les lignes qui suivent ce vendredi 13 mai 2022.

Selon un rapport publié par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, le prix moyen du baril de pétrole algérien (Sahara Blend) a enregistré une baisse de l’ordre de 10% sur les marchés mondiaux durant le mois d’avril par rapport au mois de mars. Cette baisse est due notamment à la poursuite de mesures de confinement imposées par la Chine.

Dans le détail, le prix moyen mensuel du brut algérien était de 121,8 dollars au mois de mars dernier. Il a chuté de 10,2% en avril pour marquer une moyenne de 109,37 dollars le baril. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk. Qui par ailleurs a précisé que malgré cette dévaluation, le pétrole algérien reste au-dessus du seuil des 100 dollars le baril.

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine ont fortement influé sur la prix de l’or noir cette année. Alors que la moyenne de l’année passée était de 70 dollars. Le baril cette année à pris 40 dollars. Et il faut noter que le brut algérien est très apprécié par les raffineurs. Et bénéficie d’ailleurs d’une petite prime supplémentaire. 

Recul du prix du pétrole : La crise sanitaire en Chine en cause

Il faut savoir que le prix du pétrole algérien est déterminé en tenant pour référence les cours du Brent, le brut de référence de la mer du Nord. Qui est négocié sur le marché de Londres. Il s’est d’ailleurs distingué en 2021, comme l’un des plus chers parmi les 13 qui composent le panier de l’OPEP.

En outre, le même rapport indique que le panier de l’OPEP vient de connaître une baisse de 6,9% en avril. Alors qu’il avait pris une courbe ascendante pendant les trois mois précédents. Le prix du baril s’est donc établi à 105,64 dollars. Alors qu’il était à 113,48 le mois passé. Ce recul est survenu à cause de la diminution de la demande mondiale actuelle.

Concernant la production, le pays de l’OPEP, et parmi eux l’Algérie ont augmenté la production journalière en avril dernier. Respectivement de 10.000 barils par jour supplémentaires pour l’Algérie, et les autres pays de l’OPEP sont passés de  28,48 millions de barils par jour à 28,64 millions.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici