Prix des fruits et légumes en Algérie : le ministre dévoile la raison de la baisse

Algérie – Le ministre de l’Agriculture et du développement rural (MADR) a révélé la raison de la baisse des prix des fruits et des légumes sur les marchés. Nous vous dévoilerons tout dans la suite de cette édition du dimanche 15 mai 2022. 

Après la période du mois de Ramadan marquée par la hausse des tarifs des produits à large consommation, ces derniers reviennent à la baisse. En effet, les prix notamment des fruits et légumes sur les marchés de détails en Algérie connaissent un recul important depuis quelques jours.

Un renversement de situation auquel le ministre de l’Agriculture et du développement rural (MADR) s’attendait. Selon Mohamed Abdelhafid Henni, plusieurs facteurs ont en effet accélérer et stimulé la régulation du marché des fruits et légumes.

Le membre du gouvernement a expliqué la raison de cette baisse importante des prix par « l’optimisation récente de la disponibilité des fruits et légumes au sein des marchés ». Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar

Dans le même volet, le même responsable a estimé que l’entrée de la production saisonnière sur les différents marchés a aussi favorisé la baisse des prix. Il s’est dit satisfait des dernières décisions gouvernementales. Elles ont, s’est-il réjoui, eu un réel impact sur les prix des fruits et légumes.

Celles portant sur la réduction des intermédiaires interférant dans l’opération de vente de ces produits et tendant à se diriger vers une commercialisation directe des produits agricoles de l’agriculture au consommateur

Algérie : le prix des céréales a été fixé 

À ce propos, le recensement des superficies agricoles destinées à la production des cultures stratégiques à l’échelle nationale débutera dans les prochains jours. C’est ce qu’a indiqué samedi, à Alger, Mohammed Abdelhafid Henni. Il s’est exprimé en marge de son intervention lors des travaux de la 1ére session du Conseil national de l’UNPA.

Il a affirmé que cette opération intervient dans le cadre de la préparation de la saison moisson-battage de l’année 2022. Selon le ministre, la superficie totale ensemencée en céréales au cours de cette saison est estimée à 2.900.000 ha. Soit 54 % en blé dur, 29 % en orge. En plus de 14 % en blé tendre et 3 % en avoine.

Par ailleurs, le premier responsable du secteur agricole a rappelé la décision du Président de la république. Celle d’augmenter les prix d’achat à la production d’un quintal de céréales. Ceux livrés par les producteurs à l’Office algérienne interprofessionnel des céréales (OAIC). Et cela au niveau des points de collecte y relevant.  

En outre, le responsable a révélé que le prix des céréales est fixé à 6.000 DA par quintal pour le blé dur. Le nouveau prix s’élève à 5.000 DA/q pour le blé tendre. Il atteint les 3.000 DA/q pour l’orge et 3.400 DA/q pour l’avoine. Le ministre a appelé donc tous les organismes concernés à l’effet d’accompagner les professionnels. Cela afin d’assurer le bon déroulement de l’opération, a-t-il souligné en définitive. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes