19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergiePétrole : les prix du baril suivent une trajectoire ascendante

Pétrole : les prix du baril suivent une trajectoire ascendante

Publié le

- Publicité -

Énergie – La cours de l’or noir continue de s’emballer ! Ce mardi 26 juillet 2022, les prix du baril de pétrole sont orientés vers une trajectoire ascendante. Dzair Daily relate pour vous l’ensemble des détails relatifs à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Depuis plusieurs mois, les tarifs des énergies fossiles, charbon, or noir et gaz naturel, connaissent des fluctuations importantes. En effet, pour cette journée du mardi 26 juillet 2022, le prix du baril de pétrole est axé sur une forte trajectoire haussière. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone El Khabar

Effectivement, les analyses des cours du pétrole réalisés en cette journée indique que l’envolée du prix du baril repart de plus belle. Selon les données du site Internet Bloomberg, reprises par le susdit média, les contrats à terme sur le brut US West Texas Intermediate (WTI) ont augmenté de 1,66 %. Ils ont atteint la barre des 98,31 dollars. Cela aux alentours de 07 h 50 GMT.

- Publicité -

Tandis que les contrats à terme sur le Brent ont augmenté de 1,81%. Ils ont atteint les 107,05 dollars le baril. Ainsi, le pétrole pourrait repasser la barre des 100 $ prochainement. Les spécialistes et experts s’attendent même à une hausse plus significative. Une éventualité qu’ils expliquent par l’aggravation du conflit entre l’Ukraine et la Russie. En plus de l’arrêt quasi-total des exportations russes. 

Marché pétrolier : pourquoi le prix du baril de pétrole progresse-t-il ?

Il est utile de rappeler que les prix du pétrole ont augmenté, ce mardi, pour la deuxième fois consécutive dans un contexte de crise de l’approvisionnement pétrolier, engendré par la guerre russo-ukrainienne, qui influe considérablement sur les cours de l’or noir. 

La Russie est en effet une puissance énergétique en termes de production d’énergies fossiles, dont une grande partie qu’elle exporte vers l’Union européenne (UE). Elle est notamment considérée comme le deuxième exportateur mondial de pétrole et le troisième producteur, derrière l’Arabie Saoudite et les États-Unis d’Amérique. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -