AccueilActualitéFranceObligation de quitter le territoire français (OQTF) : un Algérien se retrouve...

Obligation de quitter le territoire français (OQTF) : un Algérien se retrouve en Tunisie par erreur

France – Conformément à la procédure de l’OQTF, un Algérien en situation irrégulière se retrouve expulsé par erreur vers la Tunisie. Retrouvez dans cette nouvelle édition du 3 novembre 2022, des détails que relaie, pour vous,  Dzair Daily. 

L’homicide de Lola par une meurtrière de nationalité algérienne, faisant objet de l’OQTF à l’Hexagone, a ravivé le débat et a remis ce dernier dans l’actualité. En effet, en se conformant à l’OQTF (Obligation de quitter le territoire français), un clandestin algérien identifié comme étant un Tunisien, a été reconduit en Tunisie par erreur. 

Pour avoir davantage d’informations à cet égard, tâchez de lire l’intégralité de cet article. Effectivement, vendredi 28 octobre dernier, le centre de rétention administrative (CRA) de Rennes reçoit un étranger en situation irrégulière en France. Le dit pays obtient de ce fait, un laissez-passer consulaire du pays, afin de pouvoir le renvoyer.

Ainsi, avant d’être expulsé, le ressortissant en question a été identifié comme étant de nationalité tunisienne. Une fois sur le sol tunisien, ce clandestin passe par la procédure de vérification des empreintes. Pour finalement être reconnu comme Algérien. Il s’agit là d’une information que relate le média francophone Algérie 360°.

OQTF :  Gérald Darmanin établit de nouvelles mesures 

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, s’est manifesté au sujet de l’Obligation de quitter le territoire français (OQTF). D’après ses dernières déclarations, la France octroie, chaque année, près de 120.000 OQTF. Toutefois, elle exécute uniquement 10 %, selon ce que rapporte le même média. 

Dans ce sillage, le haut fonctionnaire susmentionné, a décidé de prendre des mesures drastiques à l’encontre de ces « Délinquants » étrangers en France. À commencer par expulser un plus grand nombre de clandestins. Cela, en supprimant les mesures qui freinent leurs expulsions, d’une part. 

D’autre part, il a notamment exprimé sa volonté de faire inscrire les étrangers sujet d’une OQTF, dans la liste des personnes recherchées en France. Une procédure qui va permettre de mieux identifier, surveiller et contrôler ces personnes menacées d’expulsion. Il s’agit de ce qu’il a fait savoir dans une déclaration accordée au quotidien francophone, le Monde.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes