14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mercredi, 12 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureCultureDjerad : Le nom « Les Pyrénées » provient du « burnous...

Djerad : Le nom « Les Pyrénées » provient du « burnous Algérien »

Publié le

- Publicité -

Algérie – D’après le second homme de l’Etat, Abdelaziz Djerad, la dénomination des « Pyrénées » puise son origine du « burnous Algérien ».

A l’occasion de la journée nationale de l’habit traditionnel algérien, organisée le 24 août passé au palais de la culture, le Premier ministre Abdelaziz Djerad a révélé une interprétation inédite à propos des « Pyrénées »; la chaîne de montagnes séparant la péninsule ibérique, de l’hexagone et du reste de l’Europe

D’après le Premier ministre Djerad, cette chaîne « les Pyrénées » ancrée sud-ouest de l’Europe ayant une longueur de plus de 430 kilomètres, tire son appellation du « burnous Algérien ». Dans le même ordre d’idées, Djerad a explicité ses propos en indiquant, qu’il existe une frontière naturelle entre la France et l’Espagne; appelée les Pyrénées dont la désignation remonte aux conquêtes islamiques; et l’expansion de l’empire musulman. 

- Publicité -

A cet égard, il a ajouté qu’à la vue de cette fusion massive dominée, par une tenture blanchâtre engendrée par la neige; les Arabes se sont dit « ces montagnes ressemblent à nos burnous ». Et c’est ainsi, que le mot Pyrénées = Burnous a vu le jour. 

Les Pyrénées : Quand est-il de sa véritable étymologie ?

Selon divers écrits, l’étymologie des Pyrénées demeure à ce jour floue. Entre, rappel scientifique et récit légendaire, le lecteur se perd. Cependant, la première et dernière référence reste la source grecque.

En effet, ce terme a été employé par l’écrivain et le philosophe grec Plutarque, « Pyrenaia » à des années-lumière avant la naissance du Christ. Et signifiait la chaîne de montagnes qui dissociait le territoire de la Gaule de celui de l’Espagne. Mais d’après l’historien grec Diodore de Sicile, Pyr indiquait le feu, en Grec antique. Une signification tirée de l’énorme incendie ayant touchée ladite chaîne, causé par les bergers.

- Publicité -

Toutefois, une autre version existe et celle-ci puise son fondement de la mythologie grecque. En se basant sur une ancienne légende, il est raconté que Pyrène, l’héroïne de l’histoire mourra par amour pour Héraclès; et que les Pyrénées sont sa demeure funèbre. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -