23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieMort de Djamel Bensmaïl en Algérie : 46 suspects identifiés

Mort de Djamel Bensmaïl en Algérie : 46 suspects identifiés

Publié le

- Publicité -

Algérie – La mort de Djamel Bensmaïl a provoqué un profond chagrin dans les cœurs des Algériens. Le crime n’est pas passé inaperçu, et le grand public réclame les coupables. 46 personnes sont suspectées, voici les détails. 

Le jeune Djamel Bensmaïl, plus connu sous le surnom de Djimy, était un artiste, humaniste et patriote amoureux de l’Algérie et sa mort a consterné toute la Nation. Sa seule arme était donc sa guitare. Il se déplaçait à l’aide de son doigt qui faisait office de ticket pour prendre l’auto-stop, c’est ce que le père du défunt a répondu suite aux accusations.

N’ayant pas de travail, il a consacré sa vie à aider à l’instar de ce qu’il a fait Larabâa Nath Irathen (Tizi Ouzou) suite aux incendies. Sa mort a fait pleurer toute l’Algérie et la justice est réclamée, 46 suspects sont arrêtés, aujourd’hui 14 août 2021. Djimy n’avait pas d’autre objectif que de voir une Algérie meilleure. Cependant, c’est en tant que victime innocente qu’on lui a ôté la vie.

- Publicité -

Il était venu en tant que bénévole en Kabylie, il fut lynché et brulé vif pour avoir été suspecté d’être à l’origine des incendies. D’autre part, plusieurs vidéos ont été filmées lors de ce crime qui glace le sang. Effectivement, plusieurs suspects apparaissent sur ces enregistrements. Cela laisse voir en entier les visages.

Un crime capturé et diffusé en direct 

Des personnages qui ont été vus par tous les Algériens frapper et brûler Djamel sans aucune pitié. De ce fait, les services de sécurité auraient réussi à identifier et à arrêter 46 suspects. Ceux-ci sont soupçonnés d’avoir pris part à l’abominable crime. C’est ce que nous relate Algérie 360. Parmi ceux-ci,  l’administrateur d’une page Facebook mis en cause.

Ce dernier a filmé et partagé les atroces scènes de torture en direct sans scrupule. Par ailleurs, selon la source médiatique, des informations diffusées par les forces de l’ordre dévoilent douze autres suspects issus de LNI. Ces fugitifs sont toujours en cavale.

- Publicité -

Le père du défunt appelle à l’apaisement 

Le père de l’enfant de Méliana s’est exprimé lors d’un entretien avec la chaîne El Bilad. Ce dernier a mis en avant le rôle de la police dans la protection de son fils. Le père affligé par l’assassinat de Djamel considère que la police a cédé son fils à la foule. L’homme en deuil a également appelé a faire preuve de sagesse. À Aïn Defla comme à Tizi Ouzou.

D’autre part, le communiqué du parquet affirme que les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux témoignent de l’assassinat d’un citoyen et des suspects à visages dévoilés. C’est donc après que des individus ont été soupçonnés d’être impliqués dans les incendies qui se sont déclenchés dans la région de LNI, que le crime a eu lieu.

C’est en tout cas ce que rapporte Le Soir d’Algérie. Par la suite, les services de police sont intervenus pour les sortir de la situation de colère des habitants. Puis, ils ont été transférés au commissariat. Dans ce sens, ajoute la même source, ce même groupe s’est pris à la police.

C’est alors que ces personnes ont pu s’emparer de l’un des trois individus qui était Djamel Bensmaïl. Dès lors, l’horreur s’est produite sur la place publique du centre-ville. Pour conclure, le parquet signale que l’opinion publique sera tenue au courant de la suite de l’enquête.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -