AccueilActualitéLa Ligue Arabe « refuse » l'intervention militaire en Libye

La Ligue Arabe « refuse » l’intervention militaire en Libye

Libye – La Ligue Arabe s’est dite « préoccupée » par l’escalade militaire qui exacerbe la crise en Libye, et a refusé toute intervention militaire de forces étrangères dans le pays.

La Ligue Arabe a tenu ce mardi 31 décembre, à la demande de l’Egypte, une réunion d’urgence pour évaluer la situation en Libye. En effet, le pays connait un glissement dangereux depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011; déchirant le pays en deux camps, divisé entre le gouvernement libyen d’entente nationale (GNA) et l’armée nationale Libyenne dirigée par le maréchal Khalifa Haftar.

Dans sa résolution rendue publique suite à la réunion qui s’est tenue aujourd’hui mardi; l’organisation panarabe a réitéré son engagement en faveur de la préservation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Liby;e et du rejet de toute ingérence extérieure de toute nature quelle soit.

La Ligue Arabe a exprimé en outre sa préoccupation quant à l’escalade militaire, qui traverse la Libye et menace la stabilité des pays limitrophes au Maghreb. Elle a par ailleurs préconisé une solution politique comme seule solution pour rétablir la sécurité; et mettre fin au conflit militaire fratricide en Libye.

Les accords qui « dérangent » l’Égypte

Pour rappel, la Turquie a signé 2 accords avec le Gouvernement Fayez el-Sarraj (GNA) fin novembre 2019. Le premier accord porte sur la coopération militaire que la Turquie pourrait apporter au GNA; dans sa lutte contre les milices du maréchal Haftar. Le second accord de « délimitation maritime » porte sur la souveraineté maritime Libyenne. Ainsi, la Libye autorisera de fait, la Turquie à prendre contrôle sur de nombreuses zones sur les côtes Méditerranéennes; réputées pour être riches en hydrocarbures.

Le président Égyptien Abdel Fattah Al-Sissi n’a pas tardé à réagir face à cette annonce; en dénonçant le 17 décembre toute tentative d’ingérence étrangère en Libye. « Nous n’autoriserons personne à contrôler la Libye […] cette question relève de la sécurité nationale de l’Égypte »; avait déclaré Al-Sissi en faisant référence aux accords turco-libyens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici