AccueilActualitéFranceJO France : une nouvelle polémique autour des harragas algériens

JO France : une nouvelle polémique autour des harragas algériens

France – Une enquête portant sur l’organisation des JO 2024 à Paris impliquant des harragas algériens fait polémique. Nous vous invitons à lire la suite de cet article du 12 décembre 2022 pour tout savoir à ce propos.

En effet, une enquête révélant les dessous de l’organisation des JO 2024 implique des harragas algériens et fait polémique en France. L’investigation relatée par le site d’information Algérie 360 revèle que des travailleurs sans papiers ont été embauchés sur les chantiers des JO de Paris. Ces travailleurs seraient entre autres des Algériens présents sur place de façon irrégulière.

Dans le détail, l’enquête révèle que des centaines de migrants clandestins, parmi lesquels des Algériens, font partie des petites mains activant sur les chantiers des infrastructures prévues pour accueillir les JO de 2024. Moussa, le porte-parole de ces travailleurs, expliquera que lui et ses camarades travaillent 7 jours sur 7. Et ce, peu importe les conditions météorologiques.

Par ailleurs, Moussa dira qu’il est payé un peu plus de 80 euros par jour. Et que lui et ses collègues ne sont pas déclarés. Si l’un des travailleurs se blesse, le patron le remplace le lendemain. Un autre travailleur des chantiers des JO de Paris dira qu’il n’a droit à aucun équipement. Tels que des chaussures ou des équipements de sécurité.

France : des Algériens exploités sur les chantiers des JO de Paris

Toutefois, le même intervenant ajoutera qu’ils n’ont jamais eu des visites médicales. Cette période de grand froid a poussé nombre de ces migrants à sortir du silence. Et à dénoncer les mauvais traitements qu’ils subissent. Certains depuis des dizaines de mois. Un autre témoin questionné durant l’enquête indiquera que les Algériens travaillent plus dans la plomberie et l’électricité.

En outre, le même témoin dira que les Français, eux, restent dans les bureaux. Cette affaire de sous-exploitation des sans-papiers n’est pas sans rappeler le scandale de l’organisation de la Coupe du monde au Qatar. À ce sujet, ce dernier a été accusé d’exploiter la main d’œuvre issue d’Afrique et d’Asie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes