AccueilÉconomieImportation en Algérie : une note importante concernant les produits sous la...

Importation en Algérie : une note importante concernant les produits sous la position “autres”

Actualité – Le ministère du Commerce répond aux revendications des opérateurs économiques concernés par l’importation de produits et marchandises sous la position « Autres » en Algérie. Nous vous invitons à découvrir tous les détails à ce sujet dans la suite de notre édition du vendredi 29 juillet 2022. 

Contrairement aux particuliers, les entreprises devraient posséder un compte courant pour leurs revenus. Depuis 2021, la domiciliation bancaire de l’importation des produits dédiés à la revente en l’état sous le code tarifaire « Autres » est interrompue, en Algérie. Et cela, en raison d’une décision émise par l’Association des banques et établissements financiers (ABEF).

Par ailleurs, l’ABEF a précisé certaines exceptions, selon Algérie Eco. Dans le détail, les entreprises, les sociétés et offices publics initiés dans le domaine d’une telle importation ne sont pas concernés mais ce n’est pas tout. D’après le même média, les entreprises commerciales spécialisées dans l’importation des médicaments et des matériaux médicaux sont également épargnées.

Les importateurs de marchandise dédiée à la revente en l’état désireux effectuer un prélèvement bancaire devront consulter la plateforme numérique. Celle consacrée à cet effet. Et cela, dans le but d’attester de l’indisponibilité des produits à importer sur le niveau local. Une démarche conforme aux constructions mises en place le 24 avril dernier par l’ABEF.

ABEF : voici les nouvelles mesures pour les importateurs

Dans le même sillage, l’ABEF a exigé aux importateurs de présenter un document comme preuve de l’absence de produits sur le marché. Pour précision, ce sont les services de l’Agence nationale de la Promotion du Commerce Extérieur « ALGEX » qui le délivrent. Il est important de savoir que les concernés devront accompagner le dossier de domiciliation de ce manuscrit.

Quant au dépôt, il se fait au niveau des agences bancaires. Par ailleurs, les importateurs des médicaments et des équipements médicaux n’ont pas à déposer ce document. S’ajoutent à la liste, les importateurs des produits agricoles. Cela conformément à la note parue au cours du mois de mai dernier.

En effet, le 27 juillet, l’ABEF a annoncé une nouvelle mesure concernant les importations sous le libellé « Autres ». Après la suspension de la domiciliation bancaire, le ministère du CPE a levé cette restriction. Autrement, les importateurs ayant l’autorisation  à l’importation du ministère du Commerce peuvent, désormais, établir la domiciliation bancaire des importations de produits à la revente en l’état.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes