Importation automobile : les voitures des touristes libyens agacent en Algérie

Algérie – Suite à la réouverture des frontières algéro-tunisiennes, l’afflux des voitures des touristes libyens en Algérie relance le sujet de l’importation automobile dans le pays. Dzair Daily relate pour vous tous les détails à ce sujet, ce mercredi 27 juillet 2022.

En effet, la réouverture des frontières entre l’Algérie et la Tunisie, a été un coup de délivrance pour un bon nombre de citoyens. Notamment de la part des touristes libyens. Et pour cause, ces derniers ont opté pour notre pays afin de passer leurs vacances. Toutefois, cet afflux de Libyens en Algérie a relancé l’affaire du dossier d’importation automobile, rapporte Awras.

Effectivement, suite à l’accord présidentiel au sujet de la réouverture des frontières terrestres reliant l’Algérie à la Tunisie, les touristes peuvent désormais circuler en toute liberté. Contre toute attente, face à cette décision, les frontières algériennes ont connu une forte influence de touristes libyens. Particulièrement dans les régions de l’Est algérien, à l’image d’El Tarf et Annaba.

Attirés par la culture et le patrimoine algérien, des Libyens ont franchi les frontières algériennes. À cette occasion, des images de voitures de luxe à immatriculation libyenne ont fait le tour des réseaux sociaux. Cette propagation de véhicules libyens a impressionné les Algériens. Allant jusqu’à les mesurer au marché automobile, gelé depuis presque trois (03) ans en Algérie.

Le dossier de l’importation de voitures en Algérie déterré

En effet, face à cet afflux de touristes libyens sur les routes algériennes, les locaux n’ont pas manqué de relancer le sujet du secteur automobile dans le pays. En fait, l’importation des véhicules en Algérie est suspendue, rappelons-le, pendant trois (03) ans maintenant. De ce fait, les prix de l’automobile ne cessent de grimper.

Pendant ce temps, les voitures de la marque Audi, Mercedes, Jeep ou encore BMW, circulent. Celles-ci sont conduites par les frères libyens sur les routes algériennes. Cette nouvelle, qui a fait sensation sur la Toile, a mis la lumière sur le dossier de l’importation de voitures neuves en Algérie.

Celui-ci se retrouve actuellement gelé, engendrant ainsi une crise sans précédent dans le secteur automobile. De plus, le ministre de l’Industrie a affirmé, lors d’une intervention médiatique, que ledit dossier verra le jour, prochainement. Cependant, et malgré les instructions du président de la République, le dossier n’a toujours pas encore été résolu.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes