22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieHydrocarbures : les prix du pétrole en baisse

Hydrocarbures : les prix du pétrole en baisse

Publié le

- Publicité -

Énergie – Les cours et prix du baril de pétrole brut poursuivent leur baisse cette semaine. Dzair Daily vous expose les détails à ce sujet dans cette édition du 27 juillet 2022.

En effet, les cours et prix du pétrole brut poursuivent leur baisse, ce mercredi 27 juillet 2022, à la lumière des craintes d’une récession économique. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Bilad dans son édition d’aujourd’hui. Il sied de rappeler que le prix de cette matière était en croissance continue depuis le mois de mai dernier.

Selon les données du média susmentionné, les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermédiate (WTI) ont augmenté de 0,25 %. À savoir, 95,79 $ le baril. Tandis que les contrats à terme sur le Brent ont, eux, baissé. Ils ont atteint 99,95 dollars le baril. Soit une régression de 0,88 %.

- Publicité -

Toujours d’après les informations fournies par le média déjà mentionné. À ce propos, les spécialistes prévoient un effondrement des prix du baril de pétrole jusqu’à 65 dollars d’ici la fin de l’année courante et pour l’année 2023. Sachant que dans le cas d’une récession économique, les coûts pourraient descendre encore plus bas.

Le cours du pétrole ne cesse de dégringoler

Il convient de rappeler que le prix du pétrole a fortement fluctué ces derniers mois. Effectivement, il connaît actuellement son pire taux depuis trois (03) mois maintenant. D’ailleurs, les contrats à terme sur le Brent ont chuté, pas plus loin que ce mardi, de 0,7 %. De ce fait, le prix du baril s’est affiché à 94,98 $.

En effet, au cours de ces derniers mois, le prix du baril a connu de nombreuses fluctuations. Et cela n’est pas près de finir. La raison principale revient aux conflits mondiaux qui ne cessent de vaciller l’économie mondiale. Notamment en raison de la guerre en Ukraine et de la sanction faite à l’encontre de la Russie. Ou encore les pétulances en Libye.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -