AccueilÉconomieÉnergieGaz : le président Algérien Tebboune reçoit le ministre de l’énergie du...

Gaz : le président Algérien Tebboune reçoit le ministre de l’énergie du Nigeria et du Niger

Économie – Le président Abdelmadjid Tebboune, le ministre nigérian des Ressources pétrolières, Timipre Sylva, et Mahamane Sani Mahamadou, premier responsable d’État nigérien du ministère de l’Énergie et des Énergies renouvelables, ont tenu une réunion à l’effet de dessiner les contours du projet de transport de gaz, Transsaharien Gas-Pippelin (TSGP), reliant l’Algérie, le Niger et le Nigeria. 

Les trois pays s’attellent à coordonner leur réponse quant aux approvisionnements gaziers des principaux marchés internationaux dans le contexte de la conjoncture actuelle résultant du conflit russo-ukrainien. C’est donc à cet effet que le chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, a reçu le ministre des Ressources pétrolières du Niger et le premier chargé du secteur de l’énergie au Nigeria.

Nous vous dévoilons l’ensemble des détails relatifs à cette assemblée dans la suite de notre édition du vendredi 29 juillet 2022. Hier, le président Tebboune s’est donc longuement entretenu avec Timipre Sylva et Mahamane Sani Mahamadou au niveau du siège de la Présidence de République.

L’audience en question s’est alors déroulée notamment en présence du ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab. Le directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Abdelaziz Khellaf en l’occurrence, y a également pris part.

Cette réunion tripartite est ainsi intervenue en marge de la signature d’un mémorandum d’entente pour le lancement du projet de gazoduc transsaharien (TSGP). Celui devant relier les gisements gaziers du Nigeria via le Niger à la frontière algérienne pour se raccorder à son réseau. Il s’agit là de ce que rapporte l’agence APS

tebboune nigeria niger énergie

Gazoduc transsaharien Algérie-Niger-Nigeria : en bonne voie de réalisation ! 

Avant de procéder à une grande réunion d’échanges présidée par le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, et ses homologues nigérien et nigérian ont discuté des aspects du projet et de son état d’avancement. 

Si aucune date n’a encore été communiquée quant à la réalisation définitive du Transsaharien Gas-Pippelin (TSGP), la signature du mémorandum d’entente entre l’Algérie, le Nigeria et le Niger porte, avant toute chose, sur l’étude de faisabilité du projet en question. 

L’accord entre les trois États tourne en effet autour de la mise en place d’un groupe de travail dans le dessein de mettre à jour la gestion du susdit gazoduc. Celui censé relier le territoire algérien à ceux du Niger et du Nigeria sur une longueur de 4.000 km.

À noter que ce dernier devra permettre le transport de plusieurs milliards de mètres cubes de gaz nigérian à destination de l’Algérie en passant par le Niger. Cette dernière pourra ensuite l’exporter vers les pays membres de l’Union européenne (UE) via le gazoduc Transmed. 

Le pipeline destiné à transporter du gaz naturel de l’Algérie vers l’Italie via la Tunisie. Le Transsaharien Gas-Pippelin (TSGP) sera dédié notamment à l’alimentation de la région du Sahel. Il s’agit là de ce qu’a précisé le premier responsable du secteur énergétique en Algérie, cité par l’agence de presse susmentionnée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes