Guerre France – Algérie : Macron défend le rapport de Stora ?

France – Le rapport sur la guerre d’Algérie récemment remis par l’historien français, Benjamin Stora à Emmanuel Macron a réveillé les mauvais souvenirs, et n’en finit pas de faire polémique dans les deux pays.  

Une mise au point avant d’entrer dans le vif du sujet. Dans son rapport remis à Emmanuel Macron et rendu public le 20 janvier dernier, Benjamin Stora se dit opposé à la présentation d’excuses officielles de la France pour la guerre d’Algérie. Une conclusion sur la réconciliation mémorielle qui irrite la partie algérienne naturellement, mais aussi beaucoup d’avis en France.

En effet, le rapport Stora suscite des oppositions de plus en plus explicites aussi bien en Algérie qu’en France. Face à ces nombreuses critiques, le conseiller chargé de la réconciliation, du côté de la France, des peuples français et algériens a tenu à s’expliquer.

« J’ai formulé dans mon rapport plusieurs recommandations qui visent à bonifier les histoires mêlées des deux pays ». C’est en effet ce qu’a affirmé l’historien français avant de fournir de plus amples précisons.

| Lire aussi : Algérie : « Criminaliser la colonisation française », des députés lancent une campagne

« J’ai écrit que je ne voyais pas d’inconvénients à la présentation d’excuses pour les crimes commis ». C’est ce dont a fait état Benjamin Stora dans un long entretien accordé au quotidien francophone L’Expression, le 07 février dernier. Alors que le président Tebboune vient de rentrer de son séjour de convalescence, Macron a accéléré les échanges pour apaiser les tensions qui empoisonnent les relations entre les deux États. 

L’Élysée a effectivement publié ce 20 février 2021, un communiqué détaillant cette conversation amicale et de travail approfondie. Le président français a ainsi décrit le rapport comme étant une bonne initiative sur les questions de mémoire. Macron a souligné, dans ce sens, l’aspect positif des recommandations faites par Benjamin Stora.

Selon lui, les 22 consignes qu’a formulées l’historien français vise à parachever une réconciliation entre l’Algérie et la France. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition de ce 22 février 2021. 

| Article connexe : Relations France – Algérie : « Nous devons des excuses », affirme Apathie

Lors de cet entretien téléphonique, les deux responsables ont passé en revue toutes les perspectives du développement des relations bilatérales. Emmanuel Macron a alors exprimé à son homologue algérien sa volonté de poursuivre le travail de mémoire, de vérité et de réconciliation. Cela dans l’optique d’alléger les épisodes clivants qui semblent, pour l’instant, indélébiles.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes