Relations France – Algérie : « Nous devons des excuses », affirme Apathie

Algérie / France – Alors que la France a fait savoir qu’elle ne voudrait pas se repentir de son passé colonial, un journaliste politique français, Jean-Michel Aphatie en l’occurrence, affirme qu’elle doit véritablement des excuses à l’Algérie qui a mené une guerre de longue date face au colonisateur. 

Après une colonisation qui a duré plus d’un siècle et une indépendance chèrement acquise qui restent à jamais ancrées dans les mémoires, l’Algérie attend toujours les excuses officielles pour tourner enfin la page de cet épisode majeur de son histoire. Alors que l’historien qui s’est occupé du dossier de la Mémoire, Benjamin Stora, a remis son rapport, la France a révélé qu’elle ne présentera pas des excuses pour la colonisation et la guerre en Algérie, mais un journaliste français n’est guère du même avis.   

Il voit les choses sous un autre angle. Apparemment, Jean-Michel Aphatie choisit le camp de l’Algérie dans cette question mémorielle. C’est ce qu’il a affirmé sur le plateau de la chaîne de télévision française LCI, ce jeudi 21 janvier 2021. En préambule, il a indiqué que la France doit, bel et bien, des excuses à l’Algérie. Il tient à s’expliquer davantage avec plus d’arguments. « La colonisation française en Algérie ne ressemble à aucune autre colonisation », estime le chroniqueur politique. 

Le journaliste revient alors à la toute première page du livre et le prologue de l’histoire. Il s’insurge et indique que la colonisation de la France en Algérie qui a débuté à partir de 1830 est un « acte politique impensé ». À ses yeux, tout a commencé lorsque Charles X a perdu le pouvoir. Le roi a ensuite été succédé par Louis-Philippe et personne « ne savait quoi faire en Algérie », dit-il. 

Apathie ravive les vérités reléguées aux oubliettes de la France

« L’armée est livrée elle-même sur le terrain », ajoute-t-il. Et c’est à ce moment-là que la conquête a réellement commencé. Cette dernière a fait grand bruit dans la presse européenne de l’époque. Celle-ci avait donc épaulé les Algériens qui ont subi des dommages physiques et moraux, informe l’intervenant. 

Le journaliste français poursuit ses dires et décide de qualifier le Maréchal qui a joué un grand rôle dans la colonisation française, Thomas Robert Bugeaud en l’occurrence de, « boucher ». Arrivé à un certain stade, plusieurs émotions se sont imprégnées sur son visage. Sa voix révoltante l’avait certainement trahie.  

Avec une grande colère et une tristesse mélangées, Apathie tranche : « On a volé les terres aux Algériens ». Il ne s’arrête pas là et poursuit en indiquant que la France est la responsable de la non-scolarisation de cinq (05) générations en Algérie. Le journaliste français a pointé du doigt la France quant au problème de l’analphabétisme en Algérie. « On a lancé du Napalm sur les villages algériens », a-t-il conclu avec amertume. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes