AccueilActualitéAlgérieGuerre d’Algérie : Des députés accusent la France de « crime contre...

Guerre d’Algérie : Des députés accusent la France de « crime contre l’humanité »

Algérie/France – Plusieurs députés et parlementaires ont accusé la France de « crime contre l’humanité », appelant le gouvernement algérien à pousser la partie française à « présenter ses excuses officielles au peuple algérien ».

En effet, la question mémorielle relative à la période coloniale et à la Guerre d’Algérie vient de connaître un nouveau rebondissement. Le député PFLN Kamel Belarbi, a sollicité le soutien du gouvernement concernant la question mémorielle, en l’incitant à réagir face au silence de la France et pousser cette dernière à reconnaître ses crimes, a rapporté le quotidien arabophone El Khabar dans son édition de ce 17 février.

L’initiative a rapidement trouvé une adhésion de la part de plusieurs groupes parlementaires. Pas moins de 50 députés ont signé cette motion qui exhorte la France à « reconnaître sa responsabilité dans tous les crimes commis par son armée durant son occupation de l’Algérie [132 ans], et de présenter ses excuses formelles auprès du peuple Algérien », indique la même source.

Dans ce sens, Belarbi explique qu’il compte introduire un projet de loi contenant plusieurs articles qualifiant la colonisation française de « crime grave » de « génocide », ou encore de « crime contre l’humanité » notamment en ce qui concerne les essais et les explosions nucléaires dans le Sud Algérien à Reggane, a souligné la même source.

Les explosions nucléaires de Reggane l’ordre du jour

« Le peuple algérien a été soumis aux crimes les plus odieux, leurs effets et leurs impacts, tant moraux que physiques, sont encore là, aujourd’hui », a témoigné le député PFLN, rappelant à cet égard l’existence jusqu’à ce jour de mines posées sur le long des frontières Est et Ouest, mais également les effets néfastes des retombées radioactives, à savoir les radiations nucléaires présents dans le Sud Algérien.

À cet effet, le projet de loi comporte un volet concernant l’indemnisation des victimes des explosions nucléaires, ainsi que le nettoyage des zones contaminées par les radiations ainsi que la divulgation de l’emplacement des champs de mines.

La motion exhorte en outre la France à lever le voile sur les vérités concernant les milliers de personnes disparues, appelant par la même occasion au le retour des crânes des résistants ainsi que les propriétés culturelles volées au patrimoine national, précise la même source.

Pour rappel, le ministre des Moudjahidines Tayeb Zitouni, a expliqué le 13 février dernier que « l’Algérie a cessé de négocier avec la France [sur le dossier des explosions nucléaires françaises], pour son irrespect et son manque de bonne volonté et de sérieux au vu des négociations ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici