24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : Benjamin Stora au cœur d'un scandale à cause de l'Algérie

France : Benjamin Stora au cœur d’un scandale à cause de l’Algérie

Publié le

- Publicité -

France – L’historien Benjamin Stora crée l’événement en remettant en cause les archives relatives à la guerre d’Algérie. L’équipe de Dzair Daily vous dévoile davantage de détails dans cette édition du dimanche 12 mars 2023.

En effet, les dernières déclarations du célèbre historien français dans une émission de radio ont fait couler beaucoup d’encre. À travers laquelle il a évoqué le sujet de l’ancien leader du Front national, Jean-Marie Le Pen. Des propos qui ont inévitablement fait baigner Benjamin Stora dans un océan de débat profond concernant la période de guerre entre la France et l’Algérie.

Effectivement, c’est sur les ondes de la radio France Inter que l’historien français a évoqué l’engagement du député pendant l’époque coloniale. Faisant savoir que Jean-Marie Le Pen n’a pas été totalement impliqué dans la torture subie à l’Algérie. Sur l’émission, on peut entendre l’historien Benjamin Stora dire : « Jean-Marie Le Pen n’a sans doute pas pratiqué la torture en Algérie ».

- Publicité -

Des propos qui ne sont pas passés inaperçus aux yeux des autres historiens et spécialistes du domaine. D’autant plus qu’il a été mandaté par le président Emmanuel Macron pour préparer un reportage sur la mémoire sur le colonialisme français en Algérie. Stora a, contre toute attente, blanchi Le Pen de toutes les accusations de sa participation à la bataille.

Le Pen aurait quitté l’Algérie avant le début de la guerre, selon Stora

Dans sa déclaration, l’historien français a démenti les archives stipulant la participation de l’ancien parachutiste de l’armée française dans la torture en Algérie. « Pour autant que je sache, Le Pen a quitté l’Algérie au moment où la bataille d’Alger a commencé », a-t-il révélé.

Des révélations inattendues, puisque l’ancien député français avait, lui-même, déclaré qu’en 1962, il avait pratiqué la torture sur les Algériens. Une pratique adopté pour obtenir des informations, selon ses dires.

- Publicité -

Rappelons par ailleurs que Jean-Marie Le Pen a été poursuivi pour torture dès la fin de la guerre d’Algérie. Et ont par la suite donné lieu à plusieurs procès. Dont la plupart portant sur des diffamations. Son rôle durant la guerre révolutionnaire refait encore une fois surface, mais cette fois-ci, autour de la véracité de son implication.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -