Devise Algérie

Fermeture des frontières en Algérie : Les devises régressent face au Dinar

0
Algérie devises dinar frontières
S'abonner :

Algérie – Face à la décision de maintenir la fermeture des frontières, les devises étrangères ont enregistré, en à peine quelques heures, une déperdition de 15% devant le Dinar Algérien. 

Alors que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a annoncé ce 28 juin; la disposition concernant le maintien des frontières de l’Algérie fermées, le cours des devises fortes au niveau du marché parallèle, a été confronté à une baisse immédiate, face au Dinar Algérien; rapporte ce 30 juin, le journal électronique algérien, Sabq Press

Ce retournement de situation a ainsi causé en à peine quelques heures une perte de 15% de la valeur des devises au niveau de l’esplanade du « Square ». En parallèle, il s’agit d’un revers contrariant pour les cambistes du marché noir des devises. Ces derniers espéraient, par ailleurs, voir les frontières aériennes et maritimes notamment avec l’Europe et terrestres particulièrement avec la Tunisie; s’ouvrir vers le début juillet 2020. 

Une réouverture qui n’est pas prête d’arriver; puisque Tebboune a tranché; « l’ouverture des frontières n’aura lieu, qu’une fois la pandémie du Coronavirus maîtrisée et disparue définitivement ». Ce qui met en péril l’activité des cambistes; vu que le du taux de change répond à la loi de l’offre et de la demande. 

L’Euro se négocie à 190 DA à l’achat contre 192 DA à la vente 

Selon des changeurs du « Square » interrogés par notre source, le cours de la monnaie européenne a régressé d’un dinar en à peine 24 heures. Ainsi, un euro s’échange aujourd’hui à 190 DA à l’achat contre 192 DA à la vente; alors qu’un peu plutôt dans la même journée; ce dernier s’achetait à 193 DA; tandis qu’il était vendu à 196 DA.

De son côté, le dollar étasunien a reculé en atteignant le prix de 170 DA à l’achat; alors que sa vente se fait à une valeur de 172 DA. Notons qu’avant cette fameuse annonce, la monnaie américaine s’achetait au niveau du marché parallèle (noir); à savoir le « Square Port Saïd » d’Alger; à 172 DA et se vendait à 175 DA. 

Il est susceptible que la valeur des monnaies étrangères connaisse une stagnation ou une diminution plus accentuée; si toutefois les frontières demeurent fermer jusqu’à nouvel ordre. D’autre part, certains préfèrent thésauriser les devises fortes durant ces périodes calmes; afin de les revendre ou les utiliser, une fois le retour à la normale ressurgi.

Article recommandé :  Algérie : Le tourisme peut éradiquer le marché noir de la devise

Tourisme : Transavia priorise la destination Algérie dès la reprise des vols

Article précédent

L’Europe maintient l’ouverture de ses frontières extérieures avec l’Algérie

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.