AccueilActualitéAlgérieL’ex-propriétaire de Djezzy regrette d’avoir investi en Algérie

L’ex-propriétaire de Djezzy regrette d’avoir investi en Algérie

Télécommunication – L’ex-propriétaire de l’entreprise de téléphonie mobile Djezzy a fait savoir qu’il a énormément regretté le fait d’avoir investi en Algérie. Et ce, à cause d’une raison bien particulière. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

L’ex-propriétaire de l’entreprise Djezzy, à savoir l’homme d’affaires égyptien Naguib Sawiris, a fait savoir qu’il avait regretté son expérience d’investissement en Algérie. En effet, le milliardaire en question a fait part de ses pensées via une publication publiée sur son compte Twitter officiel. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 28 novembre 2022.

Tout d’abord, il convient de rappeler que l’entreprise Djezzy (anciennement appelé Orascom Telecom Algérie ), est un opérateur de téléphonie mobile installé en Algérie depuis 2001, et dont le propriétaire est Naguib Sawiris. Cependant, l’entreprise a vu la valeur de ses actions chuter en 2009. Suite au conflit footballistique qui s’est déclenché entre le peuple algérien et son homologue égyptien. Pour rappel, ces événements sont survenus en coïncidence avec le match qualificatif à la CM 2010.

Celui qui a opposé les coéquipiers de Karim Ziani à l’équipe des Pharaons. En 2010, dans un geste politique, le gouvernement algérien a décidé de prendre une participation majoritaire dans l’actionnariat de Djezzy. Celle-ci a été estimée à hauteur de 51 %. On notera qu’en juillet dernier, le Fond National d’Investissement (FNI) a annoncé l’acquisition de l’entreprise. De ce fait, Optimum Telecom Algérie (OTA) est devenue une entreprise 100 % algérienne. 

Naguib Sawiris vise à lancer un investissement aux Emirats arabes unies  

Comme on l’avait susmentionné, le milliardaire égyptien a fait part de son regret d’avoir investi en Algérie, via un Tweet. Pour l’homme d’affaires de 68 ans, il s’agit d’une mauvaise expérience. Eu égard du mauvais sort auquel il devait faire face à cette époque-là. D’ailleurs, c’est le même constat pour son projet de réseau de télécommunications lancé au Canada.

En effet, le principal concerné estime que l’investissement au Canada correspond aux investissements en Afrique. Par ailleurs, le natif du Caire a indiqué qu’il pense réellement à lancer un investissement aux Emirates arabes unies. Pour les curieux, on vous laisse le poste ci-dessous. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes