AccueilÉconomieÉnergieÉnergie : les prix du pétrole au plus bas de leur niveau...

Énergie : les prix du pétrole au plus bas de leur niveau depuis deux mois

Énergie – Dernièrement les cours de l’or noir ont connu une régression significative qui s’est étendue sur plusieurs jours. Aujourd’hui, les prix du pétrole ont enregistré leur plus bas niveau depuis deux mois sur le marché de l’énergie ! Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Ce n’est un secret pour personne, le pétrole sur le marché de l’énergie connait des hauts et des bas quant au niveau des prix. En effet, plusieurs facteurs sont susceptibles d’affecter ce critère. D’autant plus que nous assistons à des chamboulements qui ont ravagé le monde. Notamment, le conflit russo-ukrainien et la pandémie de la Covid-19 qui continue de jeter son ombre sur l’économie mondiale. 

En fait, les prix de cette matière précieuse ont pris une tournure descendante depuis plusieurs jours maintenant. Aujourd’hui, ils s’affichent à leur plus bas niveau depuis deux mois ! Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 22 novembre 2022. Tandis que tout le monde s’attendait à une augmentation des prix du pétrole après les décisions de l’OPEP le mois dernier, les prix ont chuté comme pas possible.

On rappelle dans ce sillage que le regroupement des pays producteurs et exportateurs de l’or noir ont décidé de réduire le quota journalier de la production pétrolière. Chose qui était capable de faire augmenter les prix. Cependant, tous ces plans sont tombés à l’eau. 

Le Brent s’affiche à 87,34 dollars le baril 

Selon ce que rapporte le quotidien arabophone généraliste Echorouk, les contrats à terme sur le brut Brent pour janvier s’affichent à 87,34 dollars le baril. Soit une baisse de 0,3 %. En ce qui concerne les contrats à terme sur le brut US West Texas Intermediate (WTI), ceux-ci sont à 80 dollars le baril. 

Dans ce sillage, on notera que les deux indices de référence ont clôturé la session de vendredi dernier, à leur plus bas niveau. Et ce, depuis le 27 septembre. En effet, cela survient au moment où les craintes de récession de la demande sur le carburant en Chine. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes