AccueilÉconomieÉnergiePrix pétrole : les cours du brut repartent à la hausse après...

Prix pétrole : les cours du brut repartent à la hausse après cette déclaration de l’Arabie saoudite

Énergie – Alors que l’Arabie Saoudite lève le voile sur une déclaration croustillante, les prix du pétrole signent une hausse lors d’une séance volatile. Curieux de découvrir les chiffres ? Nous vous invitons à dévorer les détails, plus bas.

Ce mardi, le pétrole a vu son prix se hisser légèrement d’un 1 %, serait-ce en raison de la déclaration de l’Arabie Saoudite ? Avant de vous apporter les éléments de réponse à cette interrogation, nous abordons d’abord la raison de cette hausse. En fait, cette hausse revient à la baisse du dollar américain.

Après une extrême séance en dents de scie, ce lundi, les cours du pétrole ont fini par baisser. D’ailleurs, le prix a chuté en journée jusqu’à 5 % lors de la séance. Vers 8 h 00 GMT, les contrats à terme sur le Brent ont signé une hausse de 1,02 %, à raison de 88,34 dollars le baril. Notamment pour le mois de janvier à la Bourse de Londres.

En outre, les contrats à terme mondiaux sur le brut ont conclu en repli de 0,2 % à 87,45 dollars le baril. Il s’agit des informations qu’a fait savoir le média arabophone El Khabar. Ainsi, les contrats à terme sur le brut US (WTI), pour janvier 2022, ont augmenté de 0,76 % à 80,65 dollars le baril.

Le ministre saoudien dément les rumeurs

Pour rappel, lors de la séance précédente, les contrats ont baissé de 0,07 dollar à 80,04 dollars le baril. Du reste, le ministre saoudien de l’Énergie, le prince Abdulaziz bin Salman, a catégoriquement démenti les rumeurs récentes. D’après celles-ci, l’Arabie Saoudite discute avec d’autres producteurs de l’OPEP+ d’une augmentation de la production.

Pour précision, il s’agirait d’une augmentation de 500.000 barils par jour. Il faut dire que cette information a fait l’objet de nombreuses discussions entre les pays producteurs de pétrole. C’est, d’ailleurs, ce qu’a rapporté l’agence de presse saoudienne (SPA). Tout en soulignant que le ministre a proféré : « Il est bien connu, et ce n’est un secret pour personne, que l’OPEP+ ne discute d’aucune décision avant ses réunions ».

Avant de poursuivre : « La réduction actuelle de 2 millions de barils par jour par l’OPEP+ se poursuit jusqu’à la fin de 2023 ». En ce qui concerne, l’atteinte d’équilibre entre l’offre et la demande, le ministre déclare leur disposition à intervenir. Cela en prenant des mesures supplémentaires en réduisant la production, selon le SPA.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes