AccueilÉconomieVotre ArgentDevise Algérie : L’impact de la chute du dinar sur les entreprises

Devise Algérie : L’impact de la chute du dinar sur les entreprises

Algérie – Le PDG d’Alliance Assurances et vice-président de l’Union des assureurs algériens, Hassen Khelifati, revient sur la situation économique du pays et l’impact de la chute du dinar sur les entreprises.

En effet, lors d’une interview accordée à TSA Algérie ce mercredi 21 avril 2021, le PDG d’Alliance Assurances et vice-président de l’Union des assureurs algériens (UAR), Hassen Khelifati en l’occurrence, donne son évaluation de la situation économique du pays, mais aussi s’exprime au sujet de l’impact de la chute du dinar sur les entreprises.

Dans le détail, le locuteur revient sur la dévalorisation de la valeur de la monnaie nationale. Cela, face aux principales devises étrangères. En particulier, sur son impact sur la majorité des entreprises en Algérie. Il indique que ce phénomène a eu pour conséquence la hausse des coûts de production. Que ce soit pour les équipements importés ou les matières premières.

De ce fait, cet impact se traduit directement sur le prix final des produits fabriqués localement, ajoute-t-il. D’autant plus que la hausse des prix des produits de consommation et celle des équipements de production et matières premières représentent en Algérie la controverse principale depuis le début de l’année en cours.

En outre, le chef d’entreprise estime que certaines sociétés ont dû faire face à une situation financière critique; car ils ont constaté une majoration de plus de 15% sur leurs projets. Cela, à cause de la différence constatée dans le prix des équipements entre le moment de la commande et la livraison.

La situation économique de l’Algérie du point de vue de Khelifati

Dans ce même entretien, l’homme d’affaires algérien du secteur des assurances, se prononce notamment sur la situation économique du pays. Il déclare qu’à la suite de la crise sanitaire mondiale, de nombreux opérateurs économiques peinent à se remettre sur pied.

De plus, il précise qu’un bon nombre d’acteurs économiques ont dû suspendre leur activité ou l’arrêter carrément. Ainsi, beaucoup d’employés se sont retrouvés sans emploi du jour au lendemain. De ce fait, il indique qu’il serait temps de mettre en place une réforme globale et forte afin de relancer l’économie du pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes