Covid-19 : Les vaccins Gamaleïa et AstraZeneca priorisés par l’Algérie

Algérie – Les pouvoirs publics ont établi une short list des laboratoires proposant des vaccins contre la Covid-19. Il s’agit du russe Gamaleïa et du britannique AstraZeneca. 

Il est à noter que le  président a fixé le début officiel de la campagne de vaccination au mois prochain. C’est-à-dire en janvier 2021. Tebboune a alors instruit le Premier ministre de présider une réunion. Celle-ci s’est occupée de désigner lesquels des vaccins anti-Covid-19 qui conviendraient le mieux à l’Algérie.

Cette assemblée ordonnée par le chef de l’État a donc réuni les ministres des Affaires étrangères, des Finances, de l’Intérieur, de la Santé, et celui délégué à l’Industrie pharmaceutique. Le ministre délégué en charge de la réforme hospitalière aussi, ainsi que des représentants de la Défense nationale.

Les membres du Comité scientifique ont également pris part à la rencontre. Le but consistait à présélectionner des vaccins anti-Covid-19 pour l’Algérie. À l’ordre du jour donc : la campagne de vaccination nationale tant espéré contre la pandémie qui n’a épargné nul pays quasiment.

À l’issue de la réunion de haut niveau tenue lundi après-midi, 21 décembre, les membres présents ont présélectionné deux produits. Il est question Spoutnik V et celui d’AstraZeneca, rapporte le média francophone Liberté. Ces deux produits anti-Covid-19 présentent presque les mêmes garanties d’efficacité et de protection.

Ce qui déterminera le choix de l’Algérie

Celui développé par le centre Gamaleïa de Moscou présente un taux d’efficacité de 91,4%, tandis que celui développé par le laboratoire britannique est efficace à 70%. A priori, ces deux traitements vaccinaux que favorise Abdelaziz Djerad et les membres du gouvernement font usage, scientifiquement parlant, du virus atténué.

Ils sont en effet plus pratiques pour prévenir la pandémie de coronavirus. Tout deux sont basés sur l’adénovirus humain et garantissent ainsi une utilisation plus facile que celle des autres candidats anti-Covid. Les experts qui se sont entretenus hier, 22 décembre, ont détaillé une nouvelle fois, le nombre de paradigmes techniques et matériels.

Ces derniers sont relatifs au transport, au stockage et à la logistique liée au traitement anti-Covid. Autant rappeler que le dispositif de transport et les moyens de conservation du vaccin qu’importera l’Algérie pèseront lourd dans la balance.

Pour mémoire, le Premier ministre avait affirmé que l’État acquerra un traitement vaccinal qui par-dessus tout facilitera l’administration et la conservation. C’est en effet ce qu’a souligné Abdelaziz Djerad le 5 décembre dernier au quotidien francophone Liberté.

Quand les premières doses du vaccin arriveraient en Algérie ?

En effet, les membres du gouvernement concernés par le dossier du vaccin ont envisagé de nombreuses hypothèses. On parle du premier mois de 2021 qui marquerait l’arrivée des premières doses du vaccin anti-Covid-19 en Algérie. Mais on évoque aussi la fin mars comme début de la campagne de vaccination.

Toutefois, il ne faut pas oublier que le tweet de Tebboune soulignait le lancement officiel de la campagne de vaccination en Algérie. En outre, le Président avait, à plusieurs reprises, rappelé que l’engagement financier total du pays et les aspects financiers influeront sur la politique vaccinale. La diplomatie sanitaire est également prise en compte sur l’option vaccinale.

De ce fait, les membres du gouvernement et du Comité scientifique ont établi hier des choix obéissant à des sous-critères sanitaires et stratégiques. Selon les pouvoirs publics, le pays fait partie de ceux qui bénéficieront du mécanisme COVAX, sous la conduite de l’ONU. Alors, pour lequel de ces vaccins anti-Covid-19, Spoutnik V et AstraZeneca, optera l’Algérie ?  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes